L'actu du Mercredi 9 Mai

Voir aussi... Nouveaux Maillots 18/19, ça se confirme

Fekir a une destination préférée et ce n’est pas Liverpool

Butfootballclub.fr

Un transfert à Liverpool serait quasiment bouclé mais Nabil Fekir n’aurait pas perdu l’espoir de rejoindre l’un des trois grands clubs espagnols.

Selon RMC, l’Olympique Lyonnais et Liverpool se seraient mis d’accord pour un transfert de Nabil Fekir cet été. Le meneur de jeu avait accepté de demeurer dans son club formateur une saison de plus l’été dernier en échange d’un bon de sortie pour 2018. On y est et son départ ne fait plus guère de doutes.

Mais il n’est pas encore acquis qu’il rejoindra la Premier League. En effet, toujours selon RMC, Fekir préfèrerait rejoindre l’Espagne et serait très attentif aux mouvements du Real Madrid, du FC Barcelone et de l’Atlético. Si une offre en provenance d’un des trois grands de la Liga lui parvient, il y répondra favorablement. Sinon, il prendra la direction de Liverpool.

 


 

Un U19 de Lyon craque pour l'OM sur Twitter, il se fait virer !

Foot01.com

Défenseur central des U19 de l'Olympique Lyonnais, ou plutôt ex-défenseur central des U19 de l'OL, Marly Rampont a fait fort pour aboutir à ce renvoi par le club rhodanien. En effet, dans la foulée de la qualification de l'Olympique de Marseille pour la finale de l'Europa League, le jeune footballeur a utilisé Twitter pour dire son amour du club phocéen. « OM QU’UN SEUL OLYMPIQUE BANDE DE GROSSE FOLLES ET JEAN MICHEL CHAUFFE LES SIEGES S’IL TE PLAIT », a lancé le défenseur de manière pour le moins discourtoise.



Si certains supporters de l'Olympique de Marseille ont salué ce message, ceux de l'Olympique Lyonnais ont rapidement fait savoir à Marly Rampon que son avenir n'était plus à l'OL. Et effectivement, toujours via Twitter, le défenseur des U19 a annoncé qu'il était éjecté de Lyon et il a tout de même affiché son optimisme : « Une page se ferme, une autre s’ouvrira c’est sûr ». Là encore, le footballeur a eu droit à une volée de messages musclés, certains lui expliquant que la prochaine étape de sa carrière allait être Pole Emploi. Depuis, Marly Rampon a fermé son compte Twitter, probablement conscient que ce genre d'outil était dangereux à utiliser.

 


 

Guy Roux prend position aux côtés des Gones contre l’OM

Butfootballclub.fr

Guy Roux n’a pas compris le verdict de l’appel des dirigeants de l’OM auprès de la Fédération dans l’affaire des sanctions de l’Olympico.

Jean-Michel Aulas a trouvé un avocat de poids ! Sur le plateau de L’Equipe TV, Guy Roux s’est étonné du verdict de la Fédération dans l’appel des sanctions de l’Olympico. Le fait que les sanctions de plusieurs Lyonnais aient été aggravées alors que leur club n’avait rien demandé prouve, selon lui, qu’il y a un problème au niveau des instances.

“C’est merveilleux ! Marseille fait appel, Lyon ne fait pas appel, et ils (ndlr : les dirigeants de l’OM) pénalisent en plein sprint final et à deux matches de la fin du championnat un de leurs concurrents en lui enlevant deux nouveaux joueurs. Et je ne parle pas du gardien de but qui était déjà suspendu. Cela prouve que l’institution n’est pas bonne.”

“Il fallait aller plus vite que ce soit lors de l’instruction du dossier, dans l’appel, dans la décision. Là, on est dans le sprint, on ne change plus à rien. Là on touche directement à la justice sportive de la fin du championnat. La commission d’appel étant à la fédération, on ne pourra pas dire que Monsieur Aulas est intervenu pour une fois puisqu’il n’a pas participé à cette commission. Avant, tout était à la Ligue et il y avait une unité dans le jugement, là ce n’est pas le cas.”


 

Aulas supportera l'OM, mais pas trop quand même...

Foot01.com

Dans une semaine, Lyon accueillera la finale de l’Europa League entre l’Olympique de Marseille et l’Atlético Madrid.

Une affiche alléchante qui se déroulera sous les yeux de Jean-Michel Aulas, le président rhodanien ayant confirmé sur la Chaîne L’Equipe sa présence « aux côtés de Jacques-Henri Eyraud » pour cette rencontre. Interrogé sur le club qu’il supportera lors de ce match, le boss de l’OL a confirmé qu’il sera derrière « l’équipe française ». Mais à travers sa déclaration, on comprend bien que Jean-Michel Aulas ne sera pas traumatisé si l’Atlético Madrid venait à remporter l’Europa League au Groupama Stadium. Bien au contraire…

« Je serai présent dans la tribune aux côtés de Jacques-Henri Eyraud pour que toutes les précautions soient prises et qu’il n’y ait pas de mauvaise langue qui viennent dire des choses qui ne sont pas la réalité. Nous sommes très satisfaits qu’une équipe française arrive en finale. On sera derrière l’équipe française, évidemment, mais aussi derrière l’Atlético de Madrid, car on sait que s’il gagne, le troisième du Championnat de France sera qualifié pour la Ligue des champions. On sera très heureux d’accueillir Marseille » a confié Jean-Michel Aulas sur la Chaîne L’Equipe, sans doute plus préoccupé par le déplacement des supporters de l’OM que par le match en lui-même à 7 jours de l’échéance.

 


 

Ce très cher Umut Bozok

Football365.fr

A moins d’une « belle » offre, Nîmes n’a pas l’intention de lâcher son buteur Umut Bozok.

Assuré de retrouver l’élite la saison prochaine, Nîmes ambitionne notamment de garder Umut Bozok (21 ans) lors du Mercato d’été. A moins d’une « belle » offre, les Crocos n’ont pas spécialement l’intention de se séparer de l’attaquant international Espoirs turc, auteur de vingt-quatre buts cette saison en Ligue 2. Selon certaines indiscrétions, il faudra mettre aux alentours de dix millions d’euros pour avoir une chance de s’attacher les services de l’ancien joueur de Metz et de Marseille Consolat. Sous contrat jusqu’en juin 2020 avec la formation entraînée par Bernard Blaquart, Bozok intéresse plusieurs clubs français (Lyon par exemple) et étrangers (Leicester l’a récemment supervisé).

 


 

Beric tacle sèchement un joueur de l’OL !

Le10sport.com

Alors qu’il avait gravement blessé Robert Beric lors d’un derby entre l’OL et l’ASSE, Jordan Ferri ne semble pas avoir laissé un très beau souvenir au buteur slovène des Verts. Explications.

Les faits datent de novembre 2015, alors que l’ASSE se déplaçait sur la pelouse de l’OL en Ligue 1 (défaite 3-0) pour un derby qui a rapidement tourné au cauchemar pour les Verts. En effet, au delà du score peu flatteur pour l’ancienne formation de Christophe Galtier, c’est la terrible blessure de Robert Beric qui avait marqué les esprits. Le buteur slovène, fauché par un violent tacle de Jordan Ferri, avait été éloigné des pelouses pendant plus de six mois (rupture du ligament croisé). Interrogé par SFR Sport, le buteur de l’ASSE est revenu sur cet épisode en taclant Ferri.


« Un tacle stupide… »


« Je n’ai pas eu l’occasion d’échanger avec ce joueur, il ne m’a jamais appelé. Je crois qu’il s’est exprimé dans la presse. C’était un tacle stupide, Lyon gagnait 3-0, c’était inutile. Je n’y pense plus, c’est derrière moi », explique Robert Beric, qui semble donc en vouloir à son homologue de l’OL.


Voir aussi... Nouveaux Maillots 18/19, ça se confirme

 

Last modified on mercredi, 09 mai 2018 11:20