L'actu du Dimanche 13 Mai

Voir aussi... Strasbourg 3-2 OL : L'After

Si l’OL ne finit pas sur le podium, il saura pourquoi

Football365.fr

Contrairement à ses concurrents qui font souvent preuve d’une force de caractère remarquable, l’Olympique Lyonnais a eu tendance à perdre pied lorsqu’il a mené au score cette saison. Après avoir ouvert la marque, les Gones ont lâché 13 points lors de cet exercice 2017-18. A titre de comparaison, Monaco n’en a perdus que 6 dans la même situation. C’est dire si ces points lâchés en cours de route pourraient coûter cher à l’heure de faire les bilans au soir du 19 mai. Au-delà de l’aspect factuel de cette statistique, il est nécessaire de s’attarder sur les circonstances de ces retournements de situation. Que cela soit à domicile face Bordeaux (3-3, 3eme journée) et Dijon (3-3, 7eme journée) ou à l’extérieur à Angers (3-3, 8eme journée), Lille (2-2, 26eme journée) et Monaco (3-2, 24eme journée), les Lyonnais ont régulièrement donné l’impression de craquer mentalement. Un véritable problème lorsque l’on désire accrocher le podium et se qualifier pour la Ligue des Champions.

Des hauts… et des bas pour l’OL

Même si l’AS Monaco a également traversé quelques périodes difficiles, l’Olympique Lyonnais souffre de la comparaison avec l’OM lorsque l’on s’arrête sur la régularité des prétendants à la LDC. Contrairement aux Phocéens, les protégés de Bruno Genesio ont connu quelques passages à vide qui pourraient être préjudiciables à l’heure de faire les comptes. Plutôt « irréguliers » en début de saison, les Gones ont traversé une période délicate avec un seul succès en six rencontres entre la 3eme et la 8eme journée. Même constat entre la 23eme et la 28eme journée. De fin janvier à début mars, Nabil Fekir et ses partenaires n’ont pas gagné la moindre rencontre (3 défaites, 3 nuls). Entre-temps, l’OL a proposé de bonnes choses sans jamais éloigner les doutes. Contrairement à ses concurrents, l’Olympique Lyonnais est une équipe de séries.

Solide face aux cadors, fragile face aux « petits »

Autre point important dans la saison des Lyonnais : les difficultés récurrentes face aux « petits ». Souvent irréprochables face aux cadors du championnat comme Monaco (3-2,9eme journée), le PSG (2-1, 22eme journée) et l’OM (2-0, 2-3, 18eme et 30eme journée), les ouailles de Bruno Genesio n’ont pas montré la même détermination face aux autres formations de Ligue 1. Que cela soit face à Nantes, Lille, Dijon, Angers, Montpellier ou encore Strasbourg lors de cette 37eme journée, les Gones ont trop lâché de points dans cet « autre » championnat. Contrairement à l’OM qui a fait le plein dans cet exercice, l’Olympique Lyonnais pourrait s’en vouloir s’il ne finit pas sur le podium…

Un effectif en manque de leaders

Après un Mercato estival où l’OL a connu de véritables chamboulements dans son effectif, quelques questions se sont posées sur l’expérience du groupe dirigé par Bruno Genesio. Après avoir perdu des leaders comme Maxime Gonalons, Alexandre Lacazette, Corentin Tolisso ou encore Mathieu Valbuena, l’écurie chère à Jean-Michel Aulas a décidé de miser sur la jeunesse pour remplacer ces joueurs. Que cela soit Bertrand Traoré, Ferland Mendy, Mariano Diaz ou encore Tanguy Ndombele, les recrues de l’OL ne manquaient pas de qualités sur le papier. Malheureusement pour l’actuel troisième de Ligue 1, toutes ces nouvelles têtes n’ont jamais réussi à s’imposer comme de véritables leaders dans le vestiaire rhodanien. Mis à part Marcelo, Jérémy Morel ou encore Nabil Fekir, l’OL a cruellement manqué de caractère cette saison. C’est aussi ce qui peut expliquer les quelques désillusions vécues par la formation lyonnaise. En Ligue 1 ou en Ligue Europa, l’Olympique Lyonnais a payé son recrutement audacieux mais sans certitudes.

Pour le moment, l’OL est toujours sur le podium

Bien évidemment, il ne faut pas dramatiser après cette contre-performance à la Meinau. Tout n’est pas à jeter avant la dernière journée de Ligue 1. Loin de là. Encore passeur décisif sur le second but lyonnais face à Strasbourg, Memphis Depay réalise certainement l’une des meilleures saisons de sa carrière sous le maillot de l’OL. Marcelo s’est imposé au sein de la défense, Houssem Aouar et Tanguy Ndombele ont explosé au milieu de terrain tout comme Mariano Diaz et Betrand Traoré dans le secteur offensif. Avant de recevoir l’OGC Nice, les Gones peuvent donc s’appuyer sur leurs certitudes. C’est certainement ce qui fera leur force dans cette rencontre cruciale. De plus, jouer contre une équipe qui sera dans l’obligation de faire un résultat devrait permettre aux partenaires de Nabil Fekir de jouer relâcher. Rencontrer un « gros » à ce moment de la saison pourrait finalement être un avantage pour l’OL. Dans le même temps, les Marseillais de Dimitri Payet devront disposer d’Amiens, ce qui ne devrait pas être simple seulement trois jours après la finale de la Ligue Europa…

 


 

Trophées UNFP : Meilleur joueur, meilleur gardien, meilleur coach… Les nommés

RMC.fr

Retrouvez l’intégralité des nommés pour les Trophées UNFP. Pour la récompense de meilleur joueur de Ligue 1, Edinson Cavani, le tenant du titre, est accompagné des ses coéquipiers Kylian Mbappé et Neymar mais aussi du Marseillais Florian Thauvin. Chez les gardiens de but, Alphonse Areola, Anthony Lopes, Steve Mandanda et Benjamin Lacomte ont une chance de succéder à Danijel Subasic. Du côté du meilleur espoir, Kylian Mbappé peut réaliser le doublé, mais l’ancien Monégasque doit composer avec la concurrence de Malcom, Tanguy Ndombele et Houssem Aouar. Enfin, pour la récompense du meilleur entraîneur, Leonardo Jardim se retrouve à la lutte avec Olivier Dall’Oglio, Rudi Garcia et Unai Emery. En fin de contrat avec les champions de France, qui ont choisi Thomas Tuchel pour le remplacer, le coach espagnol a une chance de terminer sur une bonne note. Au rayon des oubliés, il y a le choix avec Dimitri Payet, Luiz Gustavo, Nabil Fekir, Ismaïla Sarr, Stéphane Ruffier ou encore Michel Der Zakarian…

LIGUE 1
Meilleur joueur : Neymar (PSG), Kylian Mbappé (PSG), Florian Thauvin (Marseille), Edinson Cavani (PSG)

Meilleur gardien : Alphonse Areola (PSG), Benjamin Lecomte (Montpellier), Anthony Lopes (Lyon), Steve Mandanda (Marseille).

Meilleur entraîneur : Olivier Dall’Oglio (Dijon), Unai Emery (PSG), Rudi Garcia (Marseille), Leonardo Jardim (Monaco)

Meilleur espoir : Houssem Aouar (Lyon), Malcom (Bordeaux), Tanguy Ndombele (Amiens), Kylian Mbappé (PSG)

LIGUE 2
Meilleur joueur : Rachid Alioui (Nîmes), Umut Bozok (Nîmes), Romain Philippoteaux (Auxerre), Diego Rigonato (Reims)

Meilleur gardien : Paul Bernardoni (Clermont), Gautier Larsonneur (Brest), Jean-Louis Leca (AC Ajaccio), Edouard Mendy (Reims)

Meilleur coach : Bernard Blaquart (Nîmes), Pascal Gastien (Clermont), David Guion (Reims), Olivier Pantaloni (AC Ajaccio)

DIVERS
Meilleur joueur français à l’étranger : Karim Benzema (Real Madrid), Antoine Griezmann (Atlético Madrid), N’Golo Kanté (Chelsea), Samuel Umtiti (FC Barcelone)

DIVISION 1 FEMININE
Meilleure joueuse : Eugénie Le Sommer (Lyon), Formiga (PSG), Amel Majri (Lyon), Dzsenifer Marozsán (Lyon)

Meilleur espoir féminin : Marie-Antoinette Katoto (PSG), Delphine Cascarino (Lyon), Grace Geyoro (PSG), Selma Bacha (Lyon)


 

Une virée nocturne jeudi à Cannes, Memphis Depay agace l'OL

Foot01.com

A l'image de ses coéquipiers, Memphis Depay n'a pas particulièrement brillé samedi soir à Strasbourg, l'attaquant néerlandais n'étant que l'ombre de celui qui a été désigné joueur du mois d'avril en Ligue 1. Et forcément, l'heure n'est plus au cadeau du côté des supporters de l'Olympique Lyonnais, d'autant qu'une brève publiée dans un quotidien azuréen a mis en fureur certains d'entre-eux. En effet, on apprend que Memphis Depay était encore jeudi soir à 22h dans un restaurant de Cannes où le festival avait commencé depuis 24 heures. Accompagné de son épouse, l'attaquant international néerlandais a ensuite effectué une longue promenade sur la Croisette, se prêtant même, selon le journaliste, à de nombreux selfies en compagnie de promeneurs.

Alors évidemment, chacun est libre de mener sa vie comme il le souhaite, mais si on ajoute le trajet retour à Lyon, on imagine que l'attaquant de l'OL ne s'est pas couché tôt dans la nuit de jeudi à vendredi. De quoi forcément se poser quelques questions sur les priorités de Memphis Depay à 48h d'un match décisif pour l'Olympique Lyonnais dans la quête de la Ligue des champions.

 


 

Ménès détruit « la magouille de l’OL » et Diakhaby

Foot01.com

C'est un scénario assez incroyable que l'Olympique Lyonnais a vécu samedi soir à Strasbourg puisque l'OL, qui semblait filer vers la victoire et un ticket pour la Ligue des champions, a tout perdu dans les cinq dernières minutes. Pour Pierre Ménès, le club de Jean-Michel Aulas ne peut s'en prendre qu'à lui même, et le consultant de Canal+ a évidemment souligné la part prise par Mouctar Diakhaby, qui devait être suspendu sans l'appel devant le CNOSF, dans cette énorme désillusion de l'Olympique Lyonnais à la Meinau.

Et forcément Pierre Ménès est sans pitié au moment d'évoquer ce résultat de l'OL. « Lyon a fait ce qu’il fallait pour maintenir l’espoir des Marseillais en s’inclinant de façon assez incroyable à la Meinau. Les Lyonnais étaient très logiquement menés au score à la pause après une première période totalement ratée, sur un but de Bahoken consécutif à une grosse erreur de Diakhaby, qui est d’ailleurs responsable sur les trois buts encaissés par l’OL. Ah, le club a bien fait de magouiller pour l’empêcher d’être suspendu hier soir : au final, c’est lui qui a creusé le tombeau de Génésio et ses joueurs », explique, sur son blog, Pierre Ménès. Nul doute que Jean-Michel Aulas réagira à cette attaque en règle.

 

Voir aussi... Strasbourg 3-2 OL : L'After

 

Last modified on dimanche, 13 mai 2018 14:30