L'actu du Lundi 14 Mai

L’OL Féminin est le club le plus titré de l’histoire du football français

Footmercato.net

La suprématie nationale de l’équipe féminine de l’Olympique Lyonnais continue de perdurer. Grâce à son écrasante victoire sur l’OM (7-0), les Lyonnaises ont décroché leur douzième titre de champion de France d’affilée, à deux journées de la fin. Avec huit points d’avance sur le PSG, ces dernières ne peuvent mathématiquement plus être rattrapées.

Comme le rapporte Opta, l’OL est le club féminin le plus titré de l’histoire du football français depuis la création du tournoi en 1974. Les Gones devancent très largement le FC Juvisy et Saint-Maur qui compte six titres chacun.


 

Trophées UNFP : Marozsan joueuse de l'année, Fekir et Mendy dans l’équipe type

Olweb.fr

Deux Lyonnais figurent dans l’équipe type de la saison de Ligue 1 Conforama des Trophées UNFP tandis que Marozsan remporte son second trophée de meilleure joueuse féminine.

Auteur de sa meilleure saison en professionnel, le capitaine lyonnais est présent dans le onze type de la saison. Auteur de 18 buts et 6 passes décisives après 37 journées de championnat, Nabil Fekir représente haut les couleurs lyonnaises aux cotés de Ferland Mendy. Après une première saison dans l’élite, le latéral gauche rhodanien figure lui aussi dans ce onze composé par les joueurs de Ligue 1.

Mais les deux joueurs de Bruno Genesio ne sont pas les seuls à avoir été récompensés entre Rhône et Saône puisque Dzsenifer Marozsan a été élue meilleure joueuse de D1 Féminine. Nommée aux côtés de ses partenaires Eugénie Le Sommer et Amel Majri, la meneuse de jeu allemande a reçu pour la deuxième fois consécutive le titre de meilleure joueuse du championnat de D1 Féminine.

Le onze type : Steve Mandanda (OM) - Daniel Alves (PSG), Marquinhos (PSG), Thiago Silva (PSG), Ferland Mendy (OL) - Marco Verratti (PSG), Luiz Gustavo (OM), Nabil Fekir (OL) - Edinson Cavani (PSG), Kylian Mbappé (PSG).

 


 

La colère de Grégory Coupet

Maxifoot.fr

Renversé par Strasbourg (3-2), samedi, lors de la 37e journée de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais a manqué une belle occasion de se qualifier directement pour la Ligue des Champions. Face à la colère des supporters rhodaniens, parfois excessifs, Grégory Coupet a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux.

"J’hallucine, il n’y a que des personnes négatives et médisantes sur Twitter un lendemain de défaite ? Vous pensez que lorsque nous avons terminé les saisons troisièmes puis deux fois deuxièmes, c’est avec une telle attitude qu’on aurait fini 7 fois champions ?", a pesté l'entraîneur des gardiens des Gones sur Twitter.

 


 

Domenech aux Lyonnais: "Ne soyez pas trop cons"

Football.fr

Raymond Domenech redoute l’attitude des partisans de l’OL en marge de la finale de la Ligue Europa qui mercredi soir opposera l’OM à l’Atletico Madrid.

J-2 avant la finale de la Ligue Europa entre l’OM et l’Atletico Madrid, mercredi au Parc OL. Les autorités pour l’occasion sont sur le qui-vive - non pas en vue d’éventuels affrontements entre supporters des deux camps mais bel et bien en raison du contentieux qui n’a cessé de gonfler ces dernières semaines entre Marseillais et Lyonnais. Sur fond de rivalité sportive, les deux Olympiques phares de la L1 ont joué un jeu dangereux sur la scène médiatique – ne songeant que très peu aux conséquences auprès de fans en mal de discernement.

Cette menace, précisément, Raymond Domenech la redoute. Sollicité ce lundi dans les pages du Progrès, le quotidien régional rhodanien, l’ancien sélectionneur des Bleus souffle: "Je pense que les Marseillais ont à peu près compris que s’ils cassaient, leur club allait payer. Mais je ne suis pas sûr que les Lyonnais qui ont déployé la banderole « humiliation » au stade à Décines l’autre jour, ont compris. Je voudrais que ceux-là restent à la maison mercredi, qu’ils aillent à Bandol, à Toulon pour prendre le soleil."

Le technicien se souvient notamment des débordements qui ont émaillé le huitième de finale retour de Ligue Europa entre l’OL et le CSKA Moscou, le 15 mars dernier. Un rendez-vous qui avait tourné au pugilat à l’extérieur du Groupama Stadium tandis qu’une centaine de partisans des Gones s’en étaient pris à des policiers de la BAC. "Ce qu’ont fait certains autour du stade le jour du match contre Moscou, s’ils le refont en venant attaquer des Marseillais, c’est l’OL qui paiera. Donc, il y a deux messages. Aux Marseillais, tout ce que vous cassez, c’est aux frais de l’OM, et aux Lyonnais, ne soyez pas trop cons, laissez tomber. Marseille joue la finale et l’a mérité. Lyonnais, ne sabotez pas la fête !"

 

 

 

Last modified on lundi, 14 mai 2018 19:07