L'actu du Jeudi 6 Septembre

Martin Terrier parle de son association avec Moussa Dembélé

Footmercato.net

Auteur de ses premiers matchs avec l’Olympique Lyonnais cette saison, Martin Terrier s’est intégré idéalement à l’effectif de Bruno Genesio. Il a même marqué lors de sa première titularisation, face à son ancien club, le RC Strasbourg (victoire 2-0). Pourtant, l’attaquant de 21 ans n’évolue pas toujours à son poste de prédilection, dans l’axe, et est placé sur la gauche de l’attaque. Interrogé par Le Progrès sur ce point, il dit avoir une carte à jouer et évoque sa future association avec Moussa Dembélé.

« À gauche, ce n’est pas mon poste de prédilection, mais cela m’apprend à être plus complet, à faire plus d’efforts. Je suis plus un joueur évoluant devant, mais pas seul. Avec Moussa Dembélé, on a souvent été alignés ensemble en Espoirs, et on a été efficace tous les deux, cela peut bien se passer avec lui à l’OL aussi. Il y aura beaucoup de matchs à jouer et du temps de jeu pour tous. Je suis entouré de très bons joueurs, mais ce n’est pas anodin si l’on m’a recruté. J’ai ma carte à jouer, avec un profil différent des autres attaquants. La Ligue des Champions va aussi arriver, et c’est un rêve pour moi. »

 


 

Lacombe monte au créneau pour Bruno Genesio !

Le10sport.com

Après l’altercation entre Bruno Genesio et un supporter de l’OL le week-end dernier, Bernard Lacombe a tenu à apporter son soutien à l’entraîneur rhodanien.

Le week-end dernier a été agité du côté de l’Olympique lyonnais. L’OL s’est non seulement incliné devant l’OGC Nice à domicile vendredi soir (0-1) mais le coach du club a été pris à partie dans les rues de la ville dans la journée de samedi. En effet, Bruno Genesio s’est fait insulter par un supporter lyonnais en marge d’une sortie familiale dans le cadre privé, ce qui a particulièrement déplu au technicien des Gones. Les soutiens pleuvent, à l’image de Christophe Dugarry ou de Pierre Ménès. Cette fois-ci, c’est Bernard Lacombe qui a apporté son soutien à Bruno Genesio.


« Je suis à 100% derrière Bruno »


« Quand je vois de la violence vis-à-vis de Bruno Genesio, je trouve ça inadmissible. Je dis ça avec sincérité, avec mon cœur, et je prends ouvertement la défense de Bruno, c’est mon devoir. Oui, c’est anormal d’aller insulter dans la rue, à Lyon, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais. (...) J’ai été choqué. Samedi, c’est la police qui m’a appelé et qui m’a informé que Bruno avait eu un incident en ville. Je l’ai su tout de suite. Et Bruno m’a appelé de suite. (...) L’OL, c’est le club de Bruno, de Rémi Garde, le mien, et on est nombreux. Bruno, c’est un Lyonnais. Je suis à 100% derrière Bruno, et pour notre club. », a déclaré le conseiller du président Aulas dans Le Progrès.

 


 

Houllier grand entraîneur de l'OL, Govou s'étouffe

Foot01.com

Pris à partie par des supporters, Bruno Genesio a reçu le soutien d’anciens Gones comme Sidney Govou.

Le consultant de Canal+ condamne évidemment l'incident de samedi, lui qui défend régulièrement l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais face aux critiques sur ses compétences. Mais ce n’est pas le cas pour tous les coachs passés sur le banc du club rhodanien… De son côté, Gérard Houllier, pourtant double champion de France avec l’OL, n’a pas du tout les faveurs de Govou. Et c’est le moins que l’on puisse dire après lecture de ses commentaires.

« Gérard Houllier mdr, si vous saviez. On a progressé pour beaucoup de raisons mais pas forcément grâce à l’entraîneur, a publié l’ex-international français sur Twitter. A cette époque tu mettais n'importe quel joueur à son poste tu gagnais en championnat ! Et tu faisais peur en Europe donc parler de compétences de l'entraîneur ? C'est compliqué de s'expliquer. Je ne chie sur personne, je dis ce que je pense c'est tout ! » Que Govou se rassure, tout le monde a bien compris son opinion sur le travail d’Houllier à Lyon...

 


 

Lyon ne lâche pas d’une semelle cette cible du mercato

Foot01.com

Après un mercato chaotique, l’Olympique Lyonnais se concentre déjà sur le mois de janvier, pour d’éventuelles retouches ou des bons coups.

A ce sujet, Florian Maurice suit depuis des mois les prestations de Diego Lainez, dont il est convaincu de l’immense talent à venir. A 18 ans, l’ailier mexicain est l’une des plus belles promesses des Aztèques, avec déjà une saison complète derrière lui dans la Liga MX, sous les couleurs du club América. Repéré par d’autres équipes au Tournoi de Toulon, Lainez a été sollicité l’été dernier, mais son président a fermement refusé toutes les discussions.

Selon le média local ESTO, cela n’a toutefois pas calmé deux clubs en particuliers : l’AS Roma et l’Olympique Lyonnais, qui comptent bien repasser à l’attaque prochainement pour s’offrir cette pépite. Si aucune offre ferme n’est arrivée sur le bureau du club América, le média mexicain affirme que les sollicitations vont logiquement se multiplier si Lainez continue sur sa lancée. Et ESTO de préciser que Lyon était en tout cas le premier club européen sur le coup, puisque l’ailier mexicain était dans le viseur lyonnais avant même le Tournoi de Toulon qui l’a révélé. Un temps d’avance qui pourrait compter au final, même si pour le moment, son club n’est pas du tout vendeur.

 


 

Morientes valide le retour de Mariano au Real Madrid

Butfootballclub.fr

Fernando Morientes estime que le Real Madrid a vu juste en allant (re)chercher Mariano Diaz à Lyon.

Sur As, Fernando Morientes a commenté le retour au bercail de Mariano Diaz en des termes très élogieux. « C’est un vrai 9, un finisseur. C’est le joueur dont le Real Madrid avait besoin, estime l’ancien attaquant. Il est très complet, très bon, il va avoir des minutes. Benzema est plus un 10 qui bouge dans l’axe. Le Real n’avait pas ce buteur qui peut me rappeler le joueur que j’étais. Mariano ne pardonne pas dans la surface. » Un portrait particulièrement sympa!

 


 

JM Aulas et D Riolo, le mercato les divise (encore)

Foot01.com

Il n'aura pas fallu longtemps cette saison pour que Jean-Michel Aulas et Daniel Riolo se prennent la tête à distance. Et c'est le départ de Mariano Diaz qui a débouché sur le premier échange entre le président de l'Olympique Lyonnais et le journaliste de RMC. Car Jean-Michel Aulas estime que Daniel Riolo a retourné sa veste sur l'attaquant reparti au Real Madrid en fin de mercato, faisant passer ce dernier pour un joueur moyen lorsqu'il était à l'OL et le regrettant maintenant qu'il était reparti de Lyon. Une version des faits que le journaliste a vivement démenti, estimant que Jean-Michel Aulas avait tendance à réécrire l'histoire sans tenir compte de la réalité.

 

 

Sans vous, le site ne pourra perdurer, contribuez à sa survie avec un don (2€, 5€,..)

 

Last modified on jeudi, 06 septembre 2018 12:11