L'actu du Jeudi 13 Septembre

Genesio : « Il y a une urgence de points car on est en retard »

OL.fr

Quelques minutes après la séance du jour, le coach lyonnais s'est présenté en conférence de presse pour évoquer notamment le déplacement à Caen.

Point santé

« Marçal est toujours en réathlétisation. Il est sur le bon chemin. Tout le monde est opérationnel et les internationaux sont rentrés en bonne forme. Le président a donné tous les moyens pour pouvoir les récupérer le plus tôt possible… Bertrand Traoré n’est pas allé en sélection pour un coup sur le pied qui l’a beaucoup fait souffrir. Il a repris l’entraînement. »
 
Un mois chargé et important

« On a 7 matches en 23 jours avec des rencontres importantes, notamment notre entrée en Champions League. Ce sera déterminant pour la suite. On prépare le match de samedi qui est très important. On a déjà des réflexions sur le système de jeu pour les deux prochains matches. »
 
Un premier bilan du début de saison

« C’est un mauvais début de saison comptablement Mais il y a beaucoup de motifs de satisfactions et d’espoir en regardant le match de Nice. Il a manqué de l’efficacité. Il y a une urgence de points car on est en retard. On devrait avoir 4 points de plus. »
 
Moussa Dembélé

« C’est un profil différent. C’est un vrai numéro 9, un joueur de surface mais pas que cela. Il est capable de créer beaucoup de brèches. Il peut être utilisé dans différents systèmes, que ce soit à un attaquant ou à deux attaquants. On n’a pas encore eu l’occasion de travailler tactiquement mais il a de l’expérience. Il sait ce que j’attends de lui. Entre très bons joueurs, la relation technique vient plus rapidement. »
 
La forme de Nabil Fekir

« Il ne s’est pas beaucoup exprimé avec l’équipe de France. C’est dommage car il a besoin de temps de jeu. J’attends beaucoup de lui que ce soit sur le terrain ou en dehors car c’est notre capitaine. »
 
L’incident au lendemain du match contre Nice

« Je comprends les critiques, qu’on puisse être en désaccord avec mes choix jusqu’à ce que certaines limites soient franchies. Je ne peux pas rester de marbre quand c‘est le cas. Il y a un an, mon numéro avait déjà été divulgué sur Twitter et j’avais eu beaucoup d'insultes, de menaces... L'agression du samedi soir est liée à ma fonction d'entraîneur. Je n’assimile en aucun cas ces personnes aux supporters. Ce sont des sympathisants mais pas des supporters. C’est une précision importante. Je regrette d’être sorti ce soir-là, j’ai fait mon mea culpa au club. On doit être beaucoup plus vigilant quand on est une personne publique. Je regrette d'avoir été là mais pas ma réaction. Cela me rend encore plus fort. C’est un climat avec lequel je vis. Il ne faut pas faire de généralités. J’ai eu beaucoup de messages de soutien qui m’ont beaucoup marqués et qui m’ont beaucoup aidés. On a l’habitude de vivre ces moments de pression, de tension à l’OL… Je ressens toujours la même solidarité entre les joueurs, le staff et les dirigeants. C’est ce qui est le plus important. »

 


 

L'OL a fait un choix très malin en Ligue des champions

Foot01.com

Condamné à jouer son premier match de Ligue des champions au Groupama Stadium à huis clos, l'Olympique Lyonnais a fait appel de cette sanction infligée par l'UEFA suite à des débordements en Europa League la saison passée. Mais, contrairement à ce que l'on pouvait penser, l'OL n'a pas demandé à ce que cet appel soit suspensif explique ce mercredi L'Equipe, alors que le responsable de la commission de discipline de l'instance européenne pouvait accorder cela à Lyon. Cependant, cette non-demande est probablement un choix stratégique judicieux.

Car si l'Olympique Lyonnais pouvait obtenir la suspension de cette sanction, et donc la présence de supporters contre Donetsk le 2 octobre, l'UEFA pouvait en appel confirmer cette sanction et donc imposer ce huis clos face à Hoffenheim le 7 novembre, un match qui pourrait être décisif ou bien contre Manchester City, qui sera le 27 novembre LA grande affiche pour le club de Jean-Michel Aulas lors de cette phase de poules de la Ligue des champions. Du côté de l'OL, on espère que l'appel sera tranché avant la rencontre face à Donetsk. Et si par le plus grand des bonheurs la sanction est adoucie, Lyon aura donc ses supporters face à l'équipe ukrainienne, au pire le club rhodanien purgera sa peine dans la moins importante, sur le papier, des trois rencontres. Le pire serait évidemment que la commission d'appel aggrave la punition, il resterait alors le TAS, mais du côté de l'Olympique Lyonnais on espère ne pas avoir à en arriver là.

 


 

Dembélé dispute son premier entraînement

Topmercato.com

Recruté par l'Olympique Lyonnais au dernier jour du mercato estival, Moussa Dembélé a participé ce jeudi à sa première séance d'entraînement. Moussa Dembélé L'attaquant français de 22 ans a rencontré ses nouveaux coéquipiers. Il reste désormais à savoir si Bruno Genesio convoquera l'ancien joueur du Celtic Glasgow pour le déplacement à Caen, samedi pour le compte de la 5e journée de Ligue 1.

 

 


 

Lopes : « dans les meilleures conditions en gagnant à Caen »

OL.fr

Le gardien lyonnais s'est présenté en conférence de presse pour évoquer le déplacement à Caen dans deux jours.

La trêve internationale

« On a pu couper un peu et cela fait du bien. La sélection ? Je veux seulement parler de l’OL. J’ai pu travailler un peu plus.
 
La défaite contre Nice

La défaite fait du mal au niveau comptable. Il y a eu plein de choses positives. On a les occasions pour pouvoir mener. On a pêché au niveau de la finition. Le résultat est frustrant mais on n’a pas grand-chose à regretter dans le contenu.
 
Les axes de progression

On a déjà montré par le passé qu’on était une équipe très dure à battre. C’est sur le continuité maintenant qu’il faut être plus performant. La pression on l’a toute l’année. Je suis à l’OL depuis de nombreuses années. Je sais ce qu’il faut faire. Il n’y a qu’en allant de l’avant qu’on peut avancer. On va devoir élever notre niveau de jeu.
 
Le programme chargé de septembre

C’est obligatoire d’essayer de gagner chaque match. On a deux gros rendez-vous qui arrivent derrière. On a l’habitude. On se mettra dans les meilleures dispositions en gagnant à Caen. On est solidaires. On est tous ensemble. Tout va rentrer dans l’ordre. La machine sera rapidement mise en route. On aura le temps de penser au reste. On est derrières le coach. Il n’y a pas besoin de s’attarder là-dessus. La vie de groupe reste parfaite. »


 

Un coup de théâtre en défense après la trêve ?

Foot01.com

Deux semaines sans match, c’est long pour l’Olympique Lyonnais, surtout quand on sort d’une grosse déconvenue à domicile face à Nice avant la trêve internationale (0-1).

Si l’animation offensive a été pointée du doigt après ce revers à domicile contre les Aiglons, la défense pourrait aussi subir un changement de taille à un poste très incertain depuis le début de la saison. En effet, Bruno Genesio avait commencé l’exercice avec Léo Dubois en arrière droit, avant de poursuivre avec un Rafael toujours à 200 % mais parfois imprécis. Et selon Le Progrès, l’entraineur lyonnais qui a suivi de près les matchs internationaux de ses joueurs, pourrait être tenté de redistribuer les cartes.

Au point de titulariser, ce samedi à Caen, un Kenny Tete qui s’est mis en valeur lors des matchs des Pays-Bas, avec deux prestations complètes, et notamment une passe décisive face aux Bleus au Stade de France ? Profitant de son séjour à domicile, l’ancien de l’Ajax Amsterdam avait confié son mal-être et son incompréhension devant la décision de Bruno Genesio de ne pas lui laisser sa chance cette saison. Toujours travailleur et sérieux aux entrainements, Tete pourrait bien avoir une opportunité à ne pas manquer en cas de titularisation à D’Ornano.

 


 

C1 féminine : moins simple que prévu pour Lyon à Avaldsnes

Lequipe.fr

Alors qu'elles avaient largement battu leur adversaire du jour lors de l'édition 2016-2017 (10-2, score cumulé), les joueuses de l'Olympique Lyonnais n'ont pas été autant supérieures à Avaldsnes ce mercredi pour leurs débuts en seizièmes de finale dans la Ligue des champions féminine version 2018-2019 (2-0). Certes, l'OL a été ultra-dominateur, mais le bloc bas des Norvégiennes lui a posé des problèmes pour conclure.

Lyon a d'abord débloqué la situation par sa métronome Amandine Henry sur corner à la 50e minute. Puis Amel Majri a doublé la mise sur un service parfait d'Eugénie Le Sommer (77e). Ce succès mérité va permettre aux filles de Reynald Pedros d'aborder sereinement le retour jeudi prochain. La première étape dans leur quête d'un quatrième sacre d'affilée.

Amandine Henry, au micro d'OL TV : «Ça n'a pas été facile car on est tombées sur des adversaires regroupées dans leur surface. On a utilisé l'arme des coups de pied arrêtés pour faire la différence. Ça nous met en ballottage favorable pour la qualification, même s'il faudra faire le travail à la maison et rester sérieuses. Le chemin est encore long.»

 

 

Contribuez à la survie du site avec un don (2€, 5€,..)


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)

 

Last modified on jeudi, 13 septembre 2018 14:55