L'actu du Vendredi 21 Septembre

Genesio : " on ne peut pas se permettre d'être en-dessous d'un certain niveau "

OL.fr

Les forces en présences

" Marçal est de retour à l’entraînement mais n’est pas opérationnel pour dimanche. Mercredi soir, on a dormi sur place pour privilégier la récupération. J’ai un effectif de 24 joueurs de qualité et ça nous permet d’être compétitif malgré les changements. Concernant Lucas (Tousart, remplaçant à Manchester), c'était un choix tactique. Ce n’est pas son caractère d’être dans le confort. Je voulais juste aligner deux joueurs avec plus de qualités techniques pour ressortir le ballon. C’était un choix mais ça ne remet pas du tout en cause le rôle de Lucas au sein de l'équipe. Ça permet de concerner tout le monde. L'an dernier, Cheikh (Diop) avait besoin de s’acclimater à des séances différentes, à un style différent, avec plus d’impact. C’est un très jeune joueur, qui a beaucoup travaillé, n’a jamais lâché et est aujourd’hui récompensé. Il a été très bon et on a vu le niveau auquel il pouvait se hisser. Maintenant, il faut de la continuité dans les performances. "
 
L’exploit réalisé à City

" Je ne sais pas si c’est la bonne formule mais ils ont pris conscience que lorsqu’on est capable de ce genre de performance, on ne peut pas se permettre d’être en-dessous d’un certain niveau sur les autres matches. Il faut leur rabâcher les choses, les répéter pour les encrer dans leurs têtes. Aujourd’hui, j’ai débriefé le match de mercredi. J’ai parlé des courses, des efforts défensifs et offensifs. À City, on a fait 18km de plus qu’à Caen. Ça veut dire beaucoup de choses dans l’investissement et dans l’état d’esprit. Je pense qu’il y a des choses parfois inconscientes et d’autres faites de façon conscientes. On travaille là-dessus pour s’améliorer. On doit être plus régulier. Mercredi, toute l’équipe a eu un bon état d’esprit. Notre défense était protégée, il y a eu des efforts défensifs, des transitions effectuées par nos attaquants. On doit se servir de cela pour progresser. Mais c’est trop tôt pour voir si on a mûri. Au moins, ça nous a redonné confiance et on prend conscience des éléments nécessaires à mettre dans un match de haut niveau. "
 
Le choc contre l'OM

" Les gros matches sont plus simples à préparer en terme de motivation. Il faudra d’autres ingrédients pour battre Marseille. C’est du niveau Champions League en terme d’intensité, d’engagement. On doit être capable de garder ce niveau-là 80-90% du temps. On doit reproduire ce qu’on a fait. Je ne suis pas inquiet dans la concentration, l’investissement et la débauche d’énergie. On sera présent dans tous ces domaines. Marseille ne viendra pas avec l’envie de défendre, il y aura quelques changements. Je suis dans la continuité de ce que l’on souhaite faire. J’essaye toujours de rester dans une analyse globale. Le classement n’a pas encore d’importance. Il restera encore 32 journées. Mais en terme de confiance, ce sera un match important. J’ai vu le match de Marseille à Francfort. C’était bizarre à cause du manque d’ambiance. L’OM a eu les occasions pour tuer le match. Même en supériorité numérique, ce n’est pas simple de gagner un match. "
 
La tournure prise par les évènements

" On aime ce métier pour les émotions que cela procure. Je me fiche de mon crédit auprès des supporters de moi. Sans les joueurs, on n’est rien. C’est grâce à eux. S’il n’y a pas d’implication de leur part, rien en se passe. Je suis content qu’on me tresse des lauriers aujourd’hui mais je ne suis pas tout seul : il y a aussi mon staff et mes joueurs. Ce qui compte c’est le terrain. Un jour, on va dire une chose et la semaine d’après, on dira tout le contraire. C’est la vérité du foot. Ce matin j’ai dit à mes joueurs que j’étais gêné qu’on parle plus en mieux de moi que d’eux après leur performance à City. "
 
Les retours en forme d'Houssem Aouar...

" Houssem est indiscutablement un futur très grand joueur. Il a connu une période de moins bien en début de saison mais je n’avais aucun doute sur sa faculté à rebondir. J’ai une totale confiance en lui. Il doit être moins exigeant avec lui-même, il doit être plus souvent content de lui. Houssem recherche toujours la perfection. "
 
... et de Maxwel Cornet

" Je suis content pour Maxwel. Je l’ai toujours défendu. Il a subi des critiques injustifiées. Il a de grandes qualités et a prouvé qu’il pouvait se hisser au niveau Champions League. Il a un gros mental et travaille dur. "
 
La présence du président

" Il est très présent et très utile pour moi et pour le groupe. Il est combatif. Certaines personnes devraient espérer qu’il reste encore longtemps à la tête du club plutôt de passer leur temps à le critiquer. Il est le plus présent quand on a vraiment besoin de lui. On voit les vraies personnes dans ces moments-là. "

 


 

Ndombélé chez les Bleus en octobre, ça se précise

Foot01.com

Pas vraiment désireux de changer son groupe champion du monde, Didier Deschamps a fait dans la simplicité pour les matchs du mois de septembre, convoquant tous les joueurs présents en Russie, sauf les gardiens blessés bien entendu.

Il ne pourra pas en faire de même pour les rencontres du mois d’octobre, notamment en raison de la longue indisponibilité de Corentin Tolisso, blessé au genou pour plusieurs mois. Une aubaine pour Tanguy Ndombélé ? Impressionnant face à Manchester City, le milieu de terrain lyonnais a marqué des points auprès du staff tricolore, affirme Foot365, pour qui l’ancien amiénois a pour le moment largué la concurrence représentée par Houssem Aouar, Morgan Sanson ou Moussa Sissoko.

Et c’est bien évidemment sans parler d’Adrien Rabiot, avec qui la hache de guerre n’a toujours pas été officiellement enterrée, et qui ne devrait pas revenir de sitôt chez les Bleus quand on connaît la rancune de Didier Deschamps envers les déserteurs. S’il venait donc à confirmer dans les prochaines semaines, l’international espoir tricolore de l’OL pourrait se voir offrir une belle chance de montrer ses qualités au plus haut niveau, quelques semaines seulement après sa prolongation de contrat à Lyon.

 


 

Aouar espère une prise de conscience

Maxifoot.fr

Mercredi face à Manchester City (2-1) en Ligue des Champions, l'Olympique Lyonnais a une nouvelle fois prouvé qu'il possédait deux visages. L'un capable de se sublimer lors des grandes affiches, et l'autre de décevoir lorsque l'adversaire se trouve un niveau en-dessous, comme la semaine passée face à Caen (2-2) en Ligue 1. Une fâcheuse habitude que le milieu de terrain des Gones Houssem Aouar (20 ans, 5 matchs en L1 cette saison) aimerait gommer.

"Je pense qu'on a les moyens d'inverser la tendance en championnat. J'espère que l'équipe a pris conscience qu'il fallait faire les mêmes efforts tous les trois jours parce qu'on a l'effectif pour pouvoir enchaîner les grandes performances. On se doit de se donner à fond", a déclaré le joueur formé à l'OL ce vendredi, en conférence de presse.
Face à l'Olympique de Marseille ce dimanche (21h), les hommes de Bruno Génésio devront effectivement montrer un autre visage que celui affiché face aux Caennais.

 


 

L'UEFA rejette l'appel

Maxifoot.fr

A la suite des incidents (jet de projectiles, feux d'artifice, escaliers bloqués) survenus en tribunes lors du 8e de finale retour de Ligue Europa contre le CSKA Moscou (2-3), le 15 mars dernier, l'Olympique Lyonnais avait écopé deux matchs européens à huis clos, dont un ferme et l'autre avec sursis durant deux ans, ainsi que 100 000 euros d'amende.

Et ce vendredi, l'appel de l'OL devant l'UEFA concernant cette sanction a été officiellement rejeté. En conséquence, Lyon disputera, pour l'instant, son match face au Shakhtar Donetsk le 2 octobre prochain en Ligue des Champions dans un stade vide. Mais les dirigeants rhodaniens ont encore la possibilité de porter ce dossier devant le Tribunal arbitral du sport. Une affaire à suivre...


 

Rami forfait face à l’OL !

LFP.fr

Le défenseur central de l’OM, Adil Rami, sera absent pour le choc de la 6e journée de Ligue 1 Conforama face à l’OL. Il s’est blessé, jeudi, en UEFA Europa League.

Sorti à la septième minute du match d’UEFA Europa League face à l’Eintracht Francfort, Adil Rami manquera l’Olympico dimanche. Après examens complémentaires, l’OM a officialisé le forfait de son défenseur central, victime d’une élongation des ischio-jambiers droits.

10 à 15 jours d’absence

Titularisé à quatre reprises depuis le début de la saison, le champion du monde sera indisponible entre 10 et 15 jours. Malgré cette absence, l'Olympique de Marseille tentera de conserver sa deuxième place sur la pelouse de l'Olympique Lyonnais dans l'affiche de la 6e journée de Ligue 1 Conforama.