L'actu du Mardi 16 Octobre

Aulas ne "garantit pas" de garder Ndombele et Aouar

RMC.fr

Dans une interview au Progrès, Jean-Michel Aulas a évoqué les bons résultats financiers de l'OL. Mais le président lyonnais prévient, cela ne veut pas dire qu'il pourra conserver ses meilleurs éléments.

Corrigé au Parc des Princes (5-0) juste avant la trêve internationale, Lyon pointe à la 6e place et accuse déjà un retard de 13 points sur le PSG après neuf journées de Ligue 1. Un écart très conséquent sur lequel Jean-Michel Aulas s'est exprimé dans une interview au Progrès. S'il juge les résultats financiers satisfaisants, le président de l'OL explique qu'ils ne lui permettent pas de rivaliser avec Paris.

"On est dans une phase d’investissement, assure Aulas. Il est faux de dire que notre stade nous pénalise car il faut le payer. On a eu des propositions très fortes cette année pour Fekir, Aouar, Ndombele, Mendy. Ils sont là avec nous, c’est de l’ambition. Après, l’objectif premier est toujours de jouer un 8e de Ligue des champions et de réduire l’écart avec le PSG."


"On investit sur la Youth League"


"Financièrement, on a les résultats les plus performants en France, rappelle "JMA". Ça garantit certaines choses, mais ça ne garantit pas que l’on pourra garder Ndombele, Aouar et d’autres joueurs. On investit sur la Youth League, que l’on aimerait gagner pour être premier sur la durée."

 


 

Ces Lyonnais ont bluffé B. Silva

Maxifoot.fr

Vainqueur à l’Etihad Stadium (1-2) le 19 septembre dernier en Ligue des Champions, l’Olympique Lyonnais a impressionné Bernardo Silva (24 ans, 8 matchs et 2 buts en Premier League cette saison). Au-delà de l'efficacité et de la solidité des Gones, l’ailier de Manchester City a été bluffé par certaines individualités.

"Fekir je le connais très bien, c'est un joueur que tout le monde connaît en France, a cité l’ancien Monégasque dans un entretien accordé au CFC. Le milieu défensif Ndombele était très fort, c'est un bon joueur. Aouar est un très bon joueur aussi." Apparemment, son manager Pep Guardiola est du même avis puisque Man City s’intéresserait à Ndombele.

 


 

Aulas ne digère pas le 5-0 contre le PSG

Maxifoot.fr

Malgré une prestation correcte dans l’ensemble, l’Olympique Lyonnais s’est totalement effondré au cours de la dernière demi-heure face au Paris Saint-Germain (0-5) le 7 octobre dernier en Ligue 1. Même après coup, le président rhodanien, Jean-Michel Aulas, a du mal à digérer, lui qui pointe du doigt l’arbitrage.

"On a pris 5-0 alors que l’on a affiché des stats ambitieuses au bout d’une heure, a fait remarquer le boss de l’OL ce mardi dans les colonnes du quotidien régional Le Progrès. Les faits de match nous ont été totalement contraires. Une main du PSG n’est pas sifflée dans la surface, on a eu un blessé sérieux (Fekir). Neymar n’a pas été sanctionné pour une faute énorme sur Rafael." Même si ces faits de jeu n'ont clairement pas aidé l'OL, les Gones sont surtout tombés sur un Kylian Mbappé monumental avec son quadruplé inscrit en 13 minutes.

 


 

Un ticket Wenger-Ndombele, l'énorme coup du PSG ?

Foot01.com

Libre comme l’air depuis son départ d’Arsenal cet été, Arsène Wenger est toujours plus proche d’intégrer l’organigramme du Paris Saint-Germain.

La preuve, le technicien français de 69 ans a dîné, il y a une dizaine de jours, avec l’entraîneur Thomas Tuchel dans la capitale française. Au cœur des discussions : la politique sportive du club, la gestion des jeunes… et le mercato. Le nom du milieu lyonnais Tanguy Ndombele a notamment été évoqué entre les deux hommes, selon les informations obtenues par Paris-United.

« Les deux entraîneurs ont également échangé autour de Tanguy Ndombele qu’ils apprécient particulièrement. Ses qualités et son style de jeu collent parfaitement aux envies de l’entraîneur du club de la capitale pour renforcer son milieu. Nul doute que la performance du milieu lyonnais contre Paris n’a fait que conforter son désir de le faire rejoindre le projet parisien » explique le média pro-PSG, qui précise que Thomas Tuchel suivait déjà le milieu relayeur de l’Olympique Lyonnais lorsque celui-ci était à Amiens et que l’Allemand officiait sur le banc du Borussia Dortmund. Par ailleurs, « le directeur sportif du PSG Antero Henrique et son bras droit Luis Ferrer avaient déjà rencontré l’entourage du joueur pour le faire signer en mars dernier, sans succès ». Autant dire que tous les signes semblent indiquer qu’une offensive du PSG pour Tanguy Ndombele sera lancée lors du prochain mercato estival. Et cela risque de chiffrer…

 


 

Lyon peut remercier Mkhitaryan pour ce gros coup au mercato

Foot01.com

En janvier 2017, l’Olympique Lyonnais réalisait un gros coup sur le marché des transferts en s’attachant les services de Memphis Depay, lequel était recruté en provenance de Manchester United pour moins de 20ME. Quasiment deux ans plus tard, le bilan du Néerlandais dans la capitale des Gaules est positif puisque ce dernier a déjà marqué 30 buts toutes compétitions confondues. Mais comment l’OL s’y est-il pris pour récupérer un joueur aussi bien coté sur le marché des transferts, qui venait de débarquer à Manchester United ? En ce début de semaine, le Manchester Evening News est revenu sur les dessous du départ de Memphis à Lyon.

Et selon le média britannique, c’est l’arrivée de l’international arménien Henrik Mkhitaryan qui a précipité le transfert de Depay en France. Manager de Manchester United, José Mourinho aurait joué de son influence pour pousser sa direction à casser sa tirelire pour déloger le milieu de 29 ans, qui évoluait alors au Borussia Dortmund. Une arrivée qui a précipité le départ de Memphis, lequel n’a jamais réussi à confirmer en Angleterre l’énorme potentiel qu’il avait laissé entrevoir aux Pays-Bas. Et c’est l’OL qui a eu le nez creux en profitant de cette situation. Du côté de Manchester, on doit s’en mordre les doigts, Mkhitaryan n’ayant jamais eu le rendement espéré à Old Trafford.


 

Metz-Lyon : les deux supporters condamnés à de la prison ferme et avec sursis

Lequipe.fr

Six mois de prison ferme et six mois avec sursis. Le tribunal correctionnel de Metz a rendu son verdict dans l'affaire des deux supporters messins qui avait lancé des pétards lors d'un match de championnat opposant leur équipe à l'OL. L'un des pétards avait blessé Anthony Lopes, le gardien lyonnais entraînant l'interruption du match.

Le plus jeune des deux accusés, âgé de 25 ans, a été le plus lourdement sanctionné et a écopé de six mois ferme. Le second, 36 ans, a été condamné à six mois avec sursis. Les deux hommes sont aussi interdits de stade pendant cinq ans.


« Des idiots qui viennent salir l'esprit du sport »


Une nouvelle audience aura lieu le 7 décembre pour statuer sur les intérêts civils, le club lorrain réclamant 1,2 million d'euros de dommages et intérêts, liés notamment à l'indemnisation des spectateurs, aux travaux de sécurisation, aux frais de police supplémentaires et au déficit d'image.

La procureure, qui avait requis lors de l'audience le 25 septembre des peines d'un an de prison ferme et 10 mois avec sursis, avait fustigé « un comportement nuisible, une imprudence d'une dangerosité incroyable ». Ce sont « des idiots qui viennent salir l'esprit du sport, donner une image négative du football », avait-elle estimé.

 

 

Contribuez à la survie de 100%OL.fr avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)

 

Last modified on mardi, 16 octobre 2018 17:35