L'actu du Jeudi 17 Janvier

Voir aussi... Toulouse 2-2 OL : L'After

Pas de panique, Aulas a confiance pour le derby !

Foot01.com

Sur le papier, le derby de dimanche prochain entre l'AS Saint-Etienne et l'Olympique Lyonnais à Geoffroy-Guichard a un grandissime favori et ce sont les Verts. Alors que l'OL vient d'enchaîner trois nuls, soit 3 points, l'ASSE reste sur trois victoires consécutives, le club du Forez ayant délogé Lyon du podium et comptant même deux longueurs d'avance sur le rival historique. Il n'empêche, même s'il admet que ce choc ASSE-OL sera compliqué, Jean-Michel Aulas veut y croire.

Via Twitter, le président de l'Olympique Lyonnais a évoqué ce match. « Notre OL affronte une série sans réussite (au contraire de l’Asse)avec des statistiques très positives : il nous faut nous préparer à 1 terrible épreuve dimanche soir : j’ai une grande confiance dans mon équipe qui a démontré ce soir de grandes valeurs morales? », a lancé un Jean-Michel Aulas droit dans ses bottes et qui veut mobiliser les supporters avant un rendez-vous qui peut s'avérer décisif dans la lutte pour le podium. Si Lyon s'incline dimanche dans le Chaudron, l'équipe de Bruno Genesio sera à 5 longueurs de l'ASSE, et forcément la situation pourrait devenir tendue pour le club rhodanien et encore plus pour son entraîneur.

 


 

Stats : Du jamais-vu depuis 1996...

Football.fr

Incapable de l’emporter à Toulouse, mercredi, en match décalé de la 17e journée, l’Olympique Lyonnais a enchaîné un troisième match nul de rang (2-2), confirmant ses difficultés du moment.

Depuis le début de saison, l’OL n’a reporté que 12 de ses 29 matches, soit 41,4% de victoires. C’est son plus faible ratio depuis la saison 1995-96 (36%).

Après 19 matches en Ligue 1, l’OL compte par ailleurs 34 points, contre 42 la saison passée ou 37 il y a deux ans.

 


 

L’OL et la VAR, Pierre Ménès met les pieds dans le plat

Foot01.com

Depuis le début de l’année civile, l’arbitrage est au centre des critiques, et contrairement à l’idée reçue, l’assistance vidéo n’aide pas vraiment à y voir plus clair.

Entre le temps très long perdu pour chaque visionnage de décision, et des arbitres qui n’arrivent pas à avoir une ligne de conduite unie d’un match à l’autre, les décisions font débat. Notamment sur un sujet récurrent : les mains dans la surface. Volontaire ou pas, distance de jeu, protection, position inhabituelle des bras, toutes les explications y passent mais les critères semblent varier d’un match à l’autre, selon le ralenti, l’angle ou l’interprétation. Ce fut encore le cas avec le pénalty donné à Toulouse pour une main de Denayer, et que Pierre Ménès ne cherche même plus à comprendre.

« L'OL a une nouvelle fois livré un match très étrange. Les Lyonnais ont été menés 2-0 par une équipe de Toulouse extrêmement réaliste. Sur une très belle frappe, Durmaz a ouvert le score en première période. À un quart d'heure de la fin, il a transformé un penalty suite à une main de Denayer. Je veux bien qu'on donne un péno pour ça mais dans ce cas, il faut les siffler partout. Tout est question d'interprétation et comme ça change d'un arbitre à un autre... », explique sur son blog le consultant de Canal+, pour qui le vrai problème est qu’une action similaire, donnera un pénalty ou non en fonction de l’arbitre qui visionnera les images, et de son interprétation de la règle. Tout un débat.

 


 

L’ASSE inquiète moins Bruno Genesio que le LOSC

Butfootballclub.fr

Avec le point ramené miraculeusement de Toulouse (2-2), l’ntraîneur de l’OL n’est pas encore focalisé sur le derby contre l’ASSE de dimanche à Geoffroy-Guichard.

L’OL s’en est bien sorti hier à Toulouse. En match en retard de la 17e journée de Ligue 1 (2-2), les Gones ont été menés de deux buts avant que Dembélé et Fekir ne permettent à leur équipe de prendre un point inespéré en fin de match.

Après la prestation poussive produite face au Stade de Reims vendredi dernier (1-1), Bruno Genesio sait qu’il n’aborde pas le derby contre l’ASSE programmé ce dimanche de la meilleure des manières, les Verts ayant même rattrapé l’OL au classement. Mais le coach de Lyon se focalise plutôt sur le LOSC, qui reste devant.

« Il est encore beaucoup trop tôt pour dire que ce match nul compromet le podium. Il reste beaucoup de matchs et rien n’est encore définitif, a-t-il affirmé après la rencontre. Le derby, on est toujours obligé de le gagner et pas seulement pour le podium. On connaît le contexte de ces matches-là pour nos supporters. C’est plutôt rassurant que l’équipe ne lâche rien même si c’est sûr que nous sommes très déçus de ne pas avoir pris les trois points afin de recoller sur Lille. »

 


 

50e au top pour Fekir

LFP.fr

Auteur d'un maître coup franc face au Toulouse FC mercredi (2-2), le capitaine de l'OL Nabil Fekir a inscrit son 50e but en Ligue 1 Conforama.

Mal embarqué sur la pelouse du Toulouse FC mercredi en match en retard de la 17e journée de Ligue 1 Conforama, l'Olympique Lyonnais a remonté un déficit de deux buts pour ramener le point du match nul (2-2). Une « remontée » qui porte la griffe de Nabil Fekir. Entré en jeu à la 60e minute, l'habituel capitaine rhodanien a d'abord délivré une passe décisive pour Moussa Dembélé avant d'égaliser d'un superbe coup franc en toute fin de rencontre. Un coup de patte qui lui a permis d'attendre les 50 buts en championnat en carrière.

Moins en réussite qu'à son habitude en début de saison, peut-être le temps de digérer un été fort en émotions avec le sacre des Bleus lors du Mondial russe, Nabil Fekir revient bien. Auteur de 5 buts en Ligue 1 Conforama, il en a mis 3 lors des 4 dernières journées qu'il a disputées. D'abord contre l'AS Monaco le 16 décembre (3-0) puis sur le terrain du Montpellier Hérault SC le 22 décembre (1-1) et donc mercredi au Stadium.

Avec 5 buts, Nabil Fekir peut sembler loin de ses standards de la saison dernière, bouclée avec 18 réalisations au compteur. Mais en se penchant d'un peu plus près sur ses statistiques, on s'aperçoit que le joueur de 25 ans marque toutes les 164 minutes en Ligue 1 Conforama. Une moyenne pas si éloignée de celle de la saison dernière (un but toutes les 138 minutes).


Comme Govou


Celui qui en est à 8 buts en 19 matchs toutes compétitions confondues cette saison a donc atteint la barre des 50 réalisations en carrière face au Téfécé. Nabil Fekir avait inscrit son premier but dans l'élite le 27 avril 2014 contre le SC Bastia (4-1). Avant d'exploser la saison suivante avec 13 pions en 34 rencontres de Ligue 1. Stoppé par une grave blessure au genou à la fin de l'été 2015, l'international français est peu à peu revenu à son meilleur niveau par la suite. Avec 50 buts dans l'élite, Nabil Fekir égale le total d'un illustre ex-Lyonnais, Sidney Govou. Le capitaine de l'OL est le 9e joueur en activité le plus prolifique. A noter qu'il est plus jeune que tous ceux qui le devancent. Dans ce classement, Nabil Fekir est talonné par le Stéphanois Wahbi Khazri, qui a inscrit mercredi face à l'OM ses 47e et 48e buts dans l'élite. Ce qui promet un beau duel avant le derby ASSE-OL qui se profile dimanche.

Joueurs ayant atteint les 50 buts en Ligue 1 avec Lyon au 21e siècle

A. Lacazette - 100 buts (203 matches)
Juninho - 75 ⚽️ (248 matches)
B. Gomis - 64 ⚽️ (178 matches)
L. Lopez - 59 ⚽️ (119 matches)
Nabil Fekir - 50 ⚽️ (130 matches)

 


 

Les Français se rangent derrière Genesio et Aulas pour le Mercato

Butfootballclub.fr

Jean-Michel Aulas a bien fait de dire dès la rentrée 2019 que l’Olympique Lyonnais n’avait pas besoin de recruter sur ce mercato hivernal. Une majorité de Français partage son avis.

Bruno Genesio et Jean-Michel Aulas ont parfaitement accordé leur violon pendant la trêve hivernale. Tous deux interrogés sur le thème du mercato, les deux hommes forts de l’Olympique Lyonnais ont tenu le même discours : non, les Gones n’ont pas besoin de recruter cet hiver (même si le coach lyonnais ne dirait pas forcément non à un défenseur central supplémentaire).

Si cela n’empêche pas certaines rumeurs d’être particulièrement tenaces, les Français ont été récemment sondés sur le sujet du mercato et partagent pleinement la position de l’OL. En effet, seulement 16% des personnes interrogées dans un sondage Odoxa pour RTL estiment que Lyon est le club de Ligue 1 ayant le plus besoin de faire signer de nouveaux joueurs, loin derrière l’AS Monaco, l’OM et le Paris Saint-Germain.

Par ailleurs, 56% des Français souhaiteraient que le mercato hivernal soit supprimé. Aulas serait-il d’accord ?


Voir aussi... Toulouse 2-2 OL : L'After

 

Contribuez à la survie de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)