L'actu du Samedi 16 Février

Voir aussi... OL 2-1 Guingamp : L'After

OL-Barça: un match qui va rapporter gros

RMC.fr
 
Mardi, l'OL défiera le Barça en 8e de finale aller de la Ligue des champions (21h, à suivre en exclusivité sur RMC Sport). La rencontre promet déjà de battre tous les records en terme d'affluence et de recette.

L'OL s'attend à vivre une soirée de gala mardi, contre le Barça, en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Le Groupama Stadium promet d'abord d'être à guichets fermés, puisque la billetterie est écoulée depuis le tirage au sort ou presque. Près de 58.000 personnes (environ 1.500 Catalans) sont attendues.

Les dernières affiches de C1 dépassées

Les boxes présidentielles (300 personnes) ont été prises d’assaut, avec beaucoup plus de demandes que pour Lyon-Bayern, la demi-finale de Ligue des champions de 2010 à Gerland. 

450 demandes d’accréditations journalistes, issues de 25 nations, ont été formulées. Au final, 352 personnes ont accréditées, dont 80 photographes. C'est un record en France, en Ligue des champions,  tous clubs confondus. C'est aussi un record pour le Groupama Stadium qui bat, là, le Lyon-Juventus de Ligue des champions en octobre 2016 (328). Le gain en billetterie est estimé entre 5,2 et 5,6 millions d'euros.

16 millions de gains estimés

Sur l'ensemble des revenus autour de la confrontation aller-retour contre le Barça (droits TV, billetterie, droits UEFA), les gains sont estimés à 16 millions d'euros.

Au final, près de 20.000 personnes seront présentes "gratuitement" grâce au match à huis clos Lyon-Donestk. L’OL avait vendu 20.000 passes trois matchs de la phase de poule, avant que le huis clos ne soit décidé.

Les possesseurs ont eu droit à deux choix: se faire rembourser ou garder le troisième sésame pour un hypothétique 8e de Ligue des champions ou 16e de Ligue Europa (ou rien, si Lyon avait fini dernier de la poule). Le premier 8e de finale de l'OL en Ligue des champions au Groupama Stadium va bien battre tous les records.

 


 

Lacombe disjoncte, il envoie les supporters en cuisine

Foot01.com

Questionné sur les supporters de l'Olympique Lyonnais, Bernard Lacombe n'a pas fait dans la dentelle, et cela risque de piquer très fort.

Jusqu'à maintenant, le club rhodanien réalise une bonne saison. Qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions pour la première fois depuis 2012 et toujours en course pour finir sur le podium de la Ligue 1, l'OL pourrait même s'offrir une cerise sur le gâteau en Coupe de France. Malgré ces résultats honorables, Bruno Genesio continue à être critiqué à Lyon, par une frange de supporters au Groupama Stadium. Des remontrances, sur les compositions d’équipes et le coaching, que Bernard Lacombe ne tolère plus. Et comme pour le football féminin, il ne cache pas sa position.

« Les supporters... Ils arrivent et ils commencent à dénigrer car il y a Pierre, Paul ou Jacques qui ne jouent pas. Mais comment ces gens-là, qui n'ont aucune compétence, peuvent-ils se permettre de venir le jour du match, comme cela, et donner des avis ? Déjà, quand tu es dans la tribune, que tu as été joueur, il y a plein de choses que tu vois parce que tu les as vécues un moment. Eux, ils ont vécu quoi après avoir joué en Promotion de district régional ? C'est tout ce qu'ils ont fait... », a balancé, sur RMC Sport, le conseiller du président Aulas. Autant dire que l'ancien attaquant de l'OL votera pour une prolongation de contrat de Genesio en mars prochain. En tant pis pour l'avis de ceux qui ont joué dans la division inconnue au bataillon de Promotion de district régional...

 


 

Rafael explique ce qui manque à Depay pour devenir l’égal de Messi et Ronaldo

RMC.fr
 
L’arrière droit de l’OL Rafael estime que son partenaire Memphis Depay est capable de devenir l’un des meilleurs joueurs du monde, comme Messi, Ronaldo ou Neymar, à condition d’être plus constant.

Difficile de faire plus clivant que Memphis Depay. Artiste génial pour certains, le Néerlandais de l’Olympique Lyonnais agace aussi en raison de sa nonchalance et de son manque d’humilité. A l’OL, Rafael a choisi son camp. Pour l’arrière droit brésilien, le joueur de 25 ans a tout pour être un top joueur. Enfin, presque.

"C’est une question de constance, explique-t-il au site Omnisport. Memphis pourrait rêver de devenir l’un des trois meilleurs joueurs du monde s’il était incroyable à tous les matchs comme Messi, Ronaldo et Neymar. Ou comme les joueurs qui sont proches des meilleurs comme Griezmann. Si Memphis y parvenait, il pourrait atteindre ce niveau."

"Un match, il est extraordinaire, et l’autre pas bon"

Pour l’ancien joueur de Manchester United, son équipier manque de trop régularité dans ses performances. "Un match, il est extraordinaire, et l’autre pas bon, regrette Rafael. C’est une question d’équilibre. Il a besoin de jouer des matchs extraordinaires et des bons matchs. Si c’est le cas, ça changera tout pour lui."

"C’est un grand pro"

Décidément très corporate, le Brésilien défend aussi un joueur à l’image controversée. "Certains estiment que tous les footballeurs doivent être les mêmes mais lui est différent, poursuit-il. Beaucoup pensent qu’il n’est pas professionnel alors qu’il l’est. C'est vrai qu’il était parfois en retard en début de saison mais c’était un problème de communication même si c’est quand même un peu de sa faute. Il est toujours à l’heure, il s’entraîne, fait bien les choses. Je peux le dire car je le côtoie tous les jours à l’entraînement. C’est un grand pro."

Memphis Depay aura l'occasion de se jauger face à Lionel Messi dès mardi soir lors du 8e de finale aller de Ligue des champions entre Lyon et le Barça


 

Cornet en a ras le bol et menace Lyon au mercato

Foot01.com

Djibril Mandefu, l'agent de Maxwel Cornet, n'a pas hésité à menacer les dirigeants de l'Olympique Lyonnais.

C'est vrai, Maxwel Cornet a fait rêver le public du Groupama Stadium cette saison. Auteur de deux grandes performances face à Manchester City en phase de groupes de la Ligue des Champions, avec trois buts, Maxwel Cornet n'a pourtant pas confirmé derrière. La faute à un manque de temps de jeu, sachant qu'il n'a été titulaire qu'à quatre reprises cette saison en Ligue 1. Preuve que Bruno Genesio ne compte pas trop sur l'international ivoirien, lui préférant Bertrand Traoré. Dans cette situation compliquée à vivre pour l'attaquant de 22 ans, son agent a donc décidé de monter au front pour défendre son poulain.

« Il n’est pas content d’être remplaçant, c’est un compétiteur qui a montré lors de ce match contre Manchester City qu’il est capable d’évoluer à un certain niveau. Il aurait aimé avoir la possibilité de répéter ça un peu plus souvent en championnat pour pouvoir montrer qu’il est un joueur avec du talent. En étant jeune, il évoluait avant-centre et il marquait énormément de buts. Quand tu sors de telles performances, ce que tu espères, c’est de pouvoir enchaîner. Aujourd’hui, on ne va pas se mentir, il n’est pas satisfait de son temps de jeu et du sort qui lui est réservé actuellement. Il s’accroche, il se bat, il ne baisse pas les bras. Pour la prolongation, c’est un peu statu quo pour l’instant. Forcément, on regarde toute éventualité. Le départ peut très bien arriver. On ne va pas aller n’importe où non plus. C’est un garçon qui est quand même assez courtisé. Je pense qu’il y aura certainement des clubs qui vont taper à la porte. On verra aussi ce que Lyon compte faire avec lui », a précisé, dans Breaking Sport, Djibril Mandefu, qui sait que Cornet a de quoi mettre la pression sur l'OL, vu que des clubs comme Wolfsburg, Séville ou Watford sont prêts à le recruter.

 


 

Memphis Depay mécontent, JM Aulas tue la polémique

Foot01.com

Memphis Depay était sur le banc de touche au moment du coup d'envoi du match OL-Guingamp, vendredi soir au Groupama Stadium, l'attaquant néerlandais n'entrant en jeu qu'à la 79e minute à la place de Moussa Dembélé. Et Memphis n'a pas du tout apprécié ce statut de remplaçant, lui qui restait sur quatre titularisations de suite, alors que se profile la réception du FC Barcelone en Ligue des champions. Et dans la foulée de la rencontre, l'international oranje a été le premier à quitter très rapidement les vestiaires, filant avec la mine des mauvais jours en refusant de s'exprimer. Ce qui a déjà évité une sortie médiatique dont il a parfois eu le secret dans le passé.

Interrogé sur l'attitude de Memphis Depay, Jean-Michel Aulas a voulu calmer le jeu. « Memphis veut jouer tous les matches et toutes les prolongations des matches... Il est parti un peu tôt pour se préparer pour mardi, et il va encore vous surprendre », a confié, dans Le Progrès, le président de l'Olympique Lyonnais histoire de ne pas laisser la place à un quelconque souci à quelques jours d'un rendez-vous historique pour l'OL. Il est vrai que Memphis Depay est un peu coutumier de ces bouderies et qu'il a toujours réussi à revenir.


 

Tuchel y croit pour l'OL contre le Barça

Maxifoot.fr

L'Olympique Lyonnais peut-il imiter le Paris Saint-Germain, vainqueur de Manchester United (0-2), mardi, en battant le FC Barcelone, dans trois jours, lors du 8e de finale aller de la Ligue des Champions ? Pour l'entraîneur parisien, Thomas Tuchel, cela ne fait aucun doute.

"Clairement, oui ! Pour moi, il n'y a pas de question, a répondu le technicien allemand en conférence de presse. C'est une équipe qui peut jouer à un niveau très très haut. C'est super compliqué de jouer contre Lyon, ils ont la qualité pour combattre avec Barcelone. Pour moi, c'est absolument clair."

 


 

Les Lyonnais promettent de montrer autre chose face au Barça

RMC.fr

Mécontents du contenu lors de leur succès étriqué contre Guingamp pour le compte de la 25e journée de Ligue 1 (2-1), les joueurs de l’OL ont promis une toute autre attitude contre Barcelone mardi en Ligue des champions (21h, à suivre en exclusivité sur RMC Sport 1).

Les Lyonnais n’étaient pas satisfaits après leur victoire sans saveur contre la lanterne rouge guingampaise (2-1). Ou plutôt, ils étaient déjà entrés en préparation mentale pour affronter le Barça mardi (21h, à suivre sur RMC Sport1).

"Il faudra autre chose que ce que nous avons montré contre Guingamp", résumait le gardien Anthony Lopes, mécontent de frayeurs vécues contre l’EAG. Une façon aussi de mettre en garde ses partenaires en vue de la grande soirée européenne contre Messi et consorts. "Ça n’a pas été un grand Olympique Lyonnais mais l’essentiel est là avec un peu de réussite sur la fin surtout. On va essayer de continuer et d’avancer tous ensemble pour être bien prêts mardi soir."

Martin Terrier, titulaire et premier buteur lyonnais vendredi soir, a prévenu. "Il y a eu un manque de concentration et contre une équipe comme Barcelone, ce sera difficile en jouant de la sorte. Nous avons livré une bonne première période avant une seconde période décevante. Ce n'est pas la première fois que cela nous arrive cette saison, mais nous retiendrons le résultat". Et de se projeter sur la Ligue des champions. "Ce match contre Barcelone, tout joueur rêve de disputer ce type de rencontre. Dans les grands rendez-vous, nous avons montré que nous sommes toujours présents, comme face au PSG et Manchester City."

Touché contre les Bretons, Jason Denayer est incertain alors que Tanguy Ndombele souffre toujours de la cheville. Nabil Fekir, auteur d'un nouveau but superbe vendredi, sera suspendu.

Comme souvent, le mot de la fin est revenu au président Jean-Michel Aulas. "On reste en vie pour le championnat et on va se préparer comme des fous pour essayer d’exister mardi soir". Les supporters de l’OL n’en attendent pas moins.

 


 

D1 féminine : Montpellier s'amuse, Lyon assure

Lequipe.fr

Dzsenifer Marozsan a marqué le seul but du match entre l'OL et Lille. (A. Mounic/L'Équipe)

On a connu l'Olympique Lyonnais plus flamboyant. Vainqueur (8-0) à Lille lors du match aller fin août, l'OL a eu plus de difficultés à s'imposer ce samedi face à l'équipe nordiste. Les filles de Reynald Pedros ont gagné grâce à un but de Dzsenifer Marozsan (12e) mais ont encore fait preuve de maladresse devant le but adverse. Cette victoire permet à l'OL de reprendre la tête du Championnat avec le derby de dimanche entre le PSG et Fleury (14h45).

 

Voir aussi... OL 2-1 Guingamp : L'After

 

Contribuez à la survie de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)

 

Last modified on samedi, 16 février 2019 17:55