L'actu du Mardi 5 Mars

Fekir intègre un prestigieux classement

Butfootballclub.fr

Buteur le week-end dernier face à Toulouse (5-1), le capitaine de l’OL, Nabil Fekir, rejoint un certain classement dans lequel figurent de grands noms du club.

On devrait, en toute logique, le retrouver dans quelques mois au sommet de ce classement. A moins qu’il quitte l’Olympique Lyonnais et décide de poursuivre sa carrière ailleurs.

En attendant, Nabil Fekir, qui a marqué le week-end dernier contre Toulouse, lors du large succès des Gones 5-1, a transformé, comme le précise le quotidien régional Le Progrès, son 11e penalty avec son club. Nabil Fekir dépasse du coup le Brésilien Juninho (10) et rejoint l’ancien capitaine et entraîneur de l’OL, Rémi Garde.

Ce classement est toujours marqué par la première position d’Alexandre Lacazette avec 22 pénaltys transformés, devant le légendaire Bernard Lacombe (16) et l’Argentin Lisandro (12).

 


 

Carrière sort un argument massue et qualifie Lyon face au Barça

Footradio.com

Après le 0-0 du match aller entre l’Olympique Lyonnais et le FC Barcelone, les supporters de l’OL peuvent encore croire à une qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions, laquelle serait un énorme exploit. Et si la prudence est du rigueur du côté de la capitale des Gaules avant d’aller défier Lionel Messi et ses coéquipiers au Camp Nou, Eric Carrière voit lui deux raisons de croire à une possible qualification de son ancien club pour la suite de la C1.

Sur Canal+, le consultant de la chaîne cryptée a dévoilé les raisons qui peuvent laisser croire à une colossale surprise face au Barça. « Pour ce match retour contre le FC Barcelone, il va falloir marquer et être bon offensivement. Pas que défensivement, comme cela a été le cas sur le match aller. Offensivement, ils seront bons si et seulement si ils sont tous à leur meilleur niveau. Au match aller, Memphis Depay n’était pas à son niveau, Nabil Fekir n’était pas là. Si ceux-là sont performants, ça peut laisser pas mal d’espoir contre le Barça », avoue Eric Carrière, qui pense qu’avec ses deux atouts offensifs en plus l’Olympique Lyonnais peut marquer au Camp Nou et pourquoi pas devenir le bourreau du FC Barcelone.

 


 

Les Gones qui coiffent le LOSC au poteau, Vikash Dhorasoo y croit

Butfootballclub.fr

La 2e place de la L1 est l’objectif avoué des Lyonnais sur cette fin de saison. Jouable, selon Vikash Dhorasoo.

5 points séparent toujours le LOSC de l’OL à 11 journées de la fin du championnat et pour Jean-Michel Aulas, l’objectif de ce sprint final est tout trouvé. « On a envie de finir 2e, a également confié Léo Dubois dimanche après la victoire des Gones contre Toulouse (5-1). C’est un gros challenge qu’on se fixe. Il reste 11 matches. On va donner le maximum. »

Dans l’émission L’Equipe d’Estelle, lundi soir, Vikash Dhorasoo se veut optimiste pour son ancien club.

« Aulas sait gérer ce genre de situations, a soutenu l’ancien milieu de terrain. Dans cette période là, l’OL est assez fort pour enchaîner, pour se remobiliser. Ils ont l’expérience, Fékir revient bien, Depay fait des différences en partant de la gauche. Il crée des brèches. Il y a du talent dans cette équipe. »

Selon Dhorasoo, le match retour de C1 à Barcelone n’aura pas d’influence sur la fin de saison des Gones. « Si les Lyonnais passent, leur confiance sera au top, et s’ils sont éliminés, ça allégera le calendrier. En plus, je trouve les Lillois à la peine en ce moment, même s’ils ne perdent pas. »

 


 

Ménès voit 4 cadors lyonnais resurgir avant Strasbourg et Barcelone

Butfootballclub.fr

Pierre Ménès a été séduit par la prestation de l’OL contre le Toulouse FC dimanche à  (5-1). De bon augure avant le déplacement à Strasbourg ce week-end (samedi, 17h).

L’OL continue de mettre la pression sur le LOSC en vue de la deuxième place finale de Ligue 1. Bien organisés, les hommes de Bruno Genesio ont assez facilement pris la mesure du Toulouse FC ce dimanche à domicile (5-1), et peuvent préparer dans la sérénité leurs deux déplacements à venir. Le premier à Strasbourg ce samedi en L1 (17h), avant un autre capital en 8e de finale retour en Ligue des champions mercredi 13 février à Barcelone (21h).

Avant cela, le consultant de Canal+ Pierre Ménès a analysé la prestation de l’OL devant le Téfécé et a tenu à rendre hommage à quatre joueurs lyonnais, sur le chemin de la rédemption avant ces deux prochaines échéances.

« Lyon a fait exploser une équipe de Toulouse d’une faiblesse abyssale. On a vu un meilleur Memphis, un meilleur Traoré, un bon Dembélé et un Fekir buteur et double passeur pour son retour, a-t-il analysé sur son blog. Les Lyonnais vont désormais préparer leur déplacement à Strasbourg le week-end prochain en pensant déjà un peu à Barcelone mais en ayant quand même dans l’idée de gagner à la Meinau. Car le LOSC ne faiblit pas. Les temps sont moins fastueux pour Lille mais les résultats sont toujours là et les cinq points d’avance sur l’OL. »

 


 

Lyon deuxième de L1, Bertrand Latour s'étouffe

Foot01.com

Après la 27e journée de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais est troisième au classement, mais compte toujours 5 points de retard sur le LOSC, avec qui plus est une différence de buts à l'avantage du club nordiste (+21 contre +14). Pourtant, Jean-Michel Aulas l'a encore dit lundi, il estime que l'OL a clairement les moyens de finir devant Lille, notamment parce que la formation de Christophe Galtier doit venir au Groupama Stadium. Mais pour Bertrand Latour, le scénario du président de l'Olympique Lyonnais risque tout de même de se heurter à la réalité des faits.

Et dans L'Equipe d'Estelle, le journaliste de RTL a précisé son raisonnement. « J’ai aimé la prestation aboutie de l’OL face à Toulouse. Cependant, Lyon ne donne pas les garanties pour se dire qu'ils sont à l’abri. Ils ont un calendrier difficile, ils vont se déplacer à Strasbourg et après au Barça. Rien ne dit que cela va bien se passer. Alors que Lille n’est pas une équipe sous pression, le LOSC ne va pas s’écrouler. En plus, ils arrivent à gagner sans Nicolas Pépé qui n’a pas marqué depuis 4 matchs et qui finira par retrouver le chemin des filets. Non, le plan c’est Lille deuxième et l’OL troisième », a annoncé Bertrand Latour, pas vraiment confiant concernant le rush final de Lyon.


 

Memphis Depay n'a rien volé à Lyon

Foot01.com

Depuis son but sur coup-franc contre Caen, même s'il a bien été aidé par le mur normand, Memphis Depay a retrouvé des couleurs et cela s'est confirmé dimanche contre Toulouse. Non seulement l'attaquant néerlandais a ouvert le score pour l'Olympique Lyonnais, mais il a également délivré quelques caviars, et donné énormément de travail au gardien de but et aux défenseurs du TFC. Autrement dit, Memphis Depay revient en grande forme au meilleur des moments pour l'OL. Parfois accusé d'être trop gentil avec l'international Oranje, Bruno Genesio estime que son joueur mérite cette confiance.

Et dans Le Progrès, l'entraîneur lyonnais explique pourquoi il n'a jamais abandonné Memphis Depay, même quand ce dernier maugréait. « Il n’a rien lâché, et contre Toulouse il aurait pu en mettre un ou deux buts de plus sans les arrêts extraordinaires de Reynet. Dans la période où il ne marquait pas, il s’est mis au service de l’équipe. Il s’est tourné vers les autres, et le voilà récompensé de ses efforts. De toute façon, dans le foot, on a ce qu’on mérite », a confié Bruno Genesio, qui au quotidien voit bien que Memphis Depay bosse comme un dingue. Et si ce travail acharné finit par payer, c'est tout l'Olympique Lyonnais qui peut se prendre à rêver.

 


 

Ce Lyonnais est indispensable, cela devient flagrant

Foot01.com

Absent contre Barcelone, Monaco et Caen, Nabil Fekir a signé son grand retour à la compétition face à Toulouse dimanche après-midi au Groupama Stadium. Et l’international français s’est montré décisif, inscrivant un but sur penalty et délivrant une passe décisive. Si certains avaient encore des doutes, ils ont ainsi eu la preuve que le champion du monde tricolore était tout simplement indispensable à l’Olympique Lyonnais. Et ce malgré une forme qui paraît loin d’être optimale… C’est tout du moins le constat dressé par Le Progrès après la victoire face aux Violets.

« Son forfait à Monaco et contre Caen s’était vu. Son retour dimanche devant Toulouse, aussi. Nabil Fekir est indispensable à cette équipe lyonnaise. On le sait, mais ce n’est pas une raison pour ne pas le répéter. Par sa couverture de balle assez exceptionnelle, sa vision périphérique du jeu, ses décrochés qui étirent les défenses, et sa provocation balle au pied, le capitaine de l’OL a souvent été un problème insoluble pour les Toulousains. Buteur à l’aller, il avait égalisé à 2-2 d’un superbe coup franc, il a encore marqué au retour » a expliqué le quotidien régional, admiratif devant un Nabil Fekir qui tire son équipe vers le haut. Comme tout bon capitaine doit le faire…

 

 

Contribuez au maintien de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)