L'actu du Jeudi 7 Mars

Football Leaks : les contrats de plusieurs joueurs lyonnais dévoilés

Lequipe.fr

Les contrats des joueurs lyonnais dévoilés par Mediacités, mercredi, révèlent primes de performances, avantages en nature et autres primes d'éthique.

L'antenne lyonnaise de Mediacités, en association avec Mediapart et le réseau EIC, analyse de nouveaux documents issus de la saison 2 des Football Leaks, des documents obtenus par Der Spiegel. Le média en ligne français a scruté en particulier les contrats de plusieurs joueurs de l'Olympique Lyonnais. Qui révèlent leur lot de clauses à plusieurs zéros.


Augmentation pour Traoré


On apprend ainsi que Bertrand Traoré a vu son salaire mensuel passer de 270 000 € à 320 000 € lorsqu'il a atteint la saison dernière la barre des 18 buts toutes compétitions confondues, en vertu d'une clause de son contrat qui prévoit aussi que son salaire progressera encore (350 000 € par mois) s'il marque au moins vingt buts par saison (il en est à la moitié à ce stade de la saison).

Parmi les nombreuses primes associées au salaire de l'attaquant burkinabé, il est prévu qu'il percevra 250 000 € s'il est élu meilleur joueur africain de l'année. Il touche aussi, comme tous les Lyonnais, une prime d'éthique qui équivaut à 10 % environ du salaire fixe, précise l'OL, le versement de ladite prime étant conditionné au respect de « neuf règles » de comportement, incluant « l'absence de commentaire public négatif sur (le) club, ceux qui y travaillent et ceux qui le soutiennent ».


Marçal privé de prime de C 1


Le défenseur brésilien Marçal - qui s'est fait supprimer sa prime d'éthique il y a un an (mars 2018) pour avoir refusé de serrer la main de son entraîneur, Bruno Genesio - a manqué d'un rien la prime de participation à la Ligue des champions. Cette jolie somme (350 000 €) lui était promise s'il disputait 25 matches dans la saison mais, toutes compétitions confondues, il n'en a joué que 24. Sûrement un peu rageant...

Autre Brésilien, Rafael bénéficie d'avantages en nature comme quatre allers-retours entre Lyon et Rio en classe business par saison (idem pour Bertrand Traoré avec Ouagadougou, capitale du Burkina Faso).

Arrivé en juillet 2017, Kenny Tete, enfin, dispose d'un « contrat en or » à Lyon. Négocié par son agent, Mino Raiola, il lui a permis de toucher deux primes exceptionnelles d'un million d'euros chacune les 31 juillet 2017 et 31 juillet 2018, « qui étaient seulement conditionnées au fait de demeurer dans l'effectif ». Le contrat du défenseur néerlandais prévoit aussi un intéressement à son futur transfert : 2 millions si son montant est compris entre 10 et 15 millions, puis un million de plus par tranche de 5 millions jusqu'à un intéressement de 8 millions au-delà d'un transfert dépassant 40 millions. Comme quoi les contrats dans le football prévoient tout, même l'invraisemblable...

 



Les extravagances de Ferland Mendy à Lyon ne passent plus

Butfootballclub.fr

S’il reste un élément brillant de l’OL, Ferland Mendy ne peut plus se permettre certaines excentricités sur le terrain, notamment dans sa propre moitié de terrain.

À 23 ans, il est temps pour Ferland Mendy de grandir. S’il reste un élément brillant de l’OL, et un joueur sur lequel Bruno Genesio s’appuie et veut construire pour l’avenir, le latéral gauche international va devoir effacer toutes les excentricités de son jeu s’il souhaite franchir un cap.

C’est en tout cas l’avis de Nicolas Puydebois, ancien de l’OL devenu un consultant très pointilleux en ce qui concerne les Gones. Et les dernières prestations de Mendy, face à l’AS Monaco puis le Toulouse FC, l’inquiètent.

« Si Ferland Mendy veut vraiment aller au très haut niveau, il va falloir qu’il ait plus de rigueur défensive. Il faut également qu’il simplifie son jeu, a pesté Puydebois sur le site Olympique et Lyonnais. On ne peut pas faire des gestes comme il a fait contre Toulouse à ce niveau-là. Qu’il tente des choses dans le camp adverse, on s’en fout. Mais dans sa propre surface, on ne peut pas s’amuser à faire des crochets, des roulettes… C’est un défenseur avant tout. Il doit être rigoureux et aujourd’hui c’est clair qu’il ne l’ait pas assez pour le très haut niveau. »

 


 

Un Barça à la tactique déroutante face à Lyon ?

Foot01.com

C’est un scénario assez classique pour le FC Barcelone de ces dernières années. Après un nul à l’extérieur, le club catalan déroule en général au Camp Nou lors du match match retour, afin d’assurer sa qualification pour le tour suivant. Le jeu des champions d’Espagne à domicile est généralement très difficile à contrer pour les équipes visiteuses. Mais avec une génération vieillissante, le FC Barcelone a aussi changé sa façon d’évoluer. Fini le pressing à outrance à chaque perte de balle, et le tiki-taka à l’extrême de l’époque Xavi-Iniesta. Désormais, la formation d’Antonio Valverde sait aussi faire le dos rond et même parfois abandonner le ballon pour mieux surgir. Et ça, c’est une nouveauté qui peut surprendre un adversaire qui se prépare à beaucoup subir et avoir des espaces dans le dos de la défense, comme l’OL la semaine prochaine.

« Ce n’est plus le Barça tel qu’on le connaissait qui jouait en une ou deux touches de balle. Ils sont maintenant capables de se muer en équipe plus défensive en étant plus contraignant pour l’adversaire. L’équipe est moins séduisante mais elle est très réaliste et fait très mal, surtout avec Luis Suarez et Lionel Messi. Cette équipe du Barça a vraiment plusieurs facettes comparé à avant où on savait ce qui allait se passer. C’est très difficile de les cerner et ce sera dur pour l’OL de savoir comment aborder ce match », a ainsi Guillaume Gache, journaliste sur OL TV et très méfiant sur la tactique employée par le Barça pour arriver à ses fins en Ligue des Champions.

 


 

Le silence est d'or, Lyon paie pour éviter les critiques

Foot01.com

Les primes d'éthique semblent être devenues indispensables au sein des clubs de l'élite du football. On se souvient de la célèbre prime versée par le PSG à Neymar afin qu'il ailler saluer les supporters, mais le Paris Saint-Germain n'est pas le seul à verser un bonus à ses joueurs en échange d'un comportement...normal. Ainsi, le site Médiacités révèle ce mercredi que l'Olympique Lyonnais rémunère son effectif afin de ne pas avoir à gérer des soucis en matière de comportement ou des propos acides. C'est évidemment les Football Leaks qui en disent plus sur ces primes qui ont récemment incité l'UNFP à pousser un coup de gueule, estimant que cela dénaturait la relation contractuelle entre les footballeurs et les clubs.

Evoquant notamment le cas de Bertrand Traoré, qui touche mensuellement une prime d'éthique de 30.000 euros, Mediacités dévoile les clauses de cet accord. « A l’Olympique lyonnais, il existe neuf règles que le joueur doit respecter pour empocher la prime d’éthique, comme l’absence de tout commentaire public négatif sur son club, ceux qui y travaillent et ceux qui le soutiennent, l’absence publique de toute propagande politique ou religieuse qui pourrait nuire à l’image et l’unité du club ou encore la courtoisie, l’amabilité et la disponibilité avec les supporters ou bien encore l'absence de tout commentaire public négatif sur les choix tactiques », précise le site. De quoi évidemment motiver les joueurs à se montrer très discrets et peu critiques.

 


 

Aouar a disparu, on s’inquiète du côté de Lyon…

Butfootballclub.fr

Homme de base du début de saison de Bruno Genesio à l’OL, Houssem Aouar est étrangement laissé pour compte depuis quelques rencontres. Pourquoi donc ?

L’OL se prépare à deux échéances qui vont sans doute compter cette saison. Samedi, les Gones se rendront ainsi à la Meinau pour confirmer leur redressement en championnat face au Racing Club de Strasbourg, dans le cadre de la 28e journée de Ligue 1 (17h), avant de se rendre à Barcelone dans une semaine en 8e de finale retour de la Ligue des champions (21h).

Pour LE match que tous les supporters lyonnais attendent bien entendu avec grande impatience.

Houssem Aouar va-t-il rater ces deux matches ? Dans l’entourage de l’Olympique Lyonnais, on commence à se poser la question, le milieu lyonnais étant étrangement placé sur le banc de touche depuis plusieurs rencontres.

« L’international espoir, qui semblait en état physique de jouer, est d’abord resté scotché sur le banc en coupe de France contre Caen (3-1), puis à l’occasion du récital offensif contre Toulouse (5-1). Cette dernière non-titularisation a surpris les observateurs du club lyonnais, peut-on ainsi lire dans Le Progrès du jour. Dès lors, la question se pose de savoir s’il va retrouver sa place dès samedi, en prévision de Barcelone. »

Pour l’heure, seul Bruno Genesio détient la réponse. Et l’entraîneur de Lyon n’est pas à une surprise tactique près.

 


 

Les incroyables primes versées par Lyon à Kenny Tete !

Foot01.com

Jean-Michel Aulas risque de se fâcher très fort en apprenant ce mercredi que dans le cadre des Football Leaks, le site Médiacités dévoile les secrets des contrats signés par certains joueurs de l'Olympique Lyonnais ces dernières années. Et parmi ces footballeurs recrutés par l'OL, on trouve notamment Kenny Tete, lequel a négocié des clauses très juteuses si l'on en croit les révélations issues des énormes fuites de Football Leaks.

Arrivé au mercato 2017 à l'Olympique Lyonnais en provenance de l'Ajax Amsterdam pour 4ME, Kenny Tete a obtenu, grâce à Mino Raiola son agent, des avantages financiers qui font rêver. Ainsi le défenseur néerlandais a déjà touché deux primes de 1ME, une fin juillet 2017 et une autre en juillet 2018 au simple motif...qu'il était toujours dans l'effectif de Bruno Genesio à ces dates. De même, Kenny Tete est intéressé par son éventuel futur transfert. Dans son contrat, l'OL prévoit de lui reverser personnellement 2ME si ce transfert est compris entre 10 et 15ME, puis 1ME de plus par tranche de 5ME et même 8ME au-delà d'un transfert supérieur à 40ME, ce qui semble cependant peu envisageable.

Sur le plan salarial, Kenny Tete gagne 262.000 euros brut avec en bonus une prime d'éthique de 20.000 euros chaque mois. Enfin,si l’Olympique lyonnais, à partir du 1er juillet prochain « refuse une offre supérieure ou égale à 15ME pour le transfert de Kenny Tete, le salaire du joueur sera augmenté de 750 000 euros brut annuel ». On imagine que Mino Raiola va tout faire l'été prochain pour trouver une offre qui va bien...

 

 

Contribuez au maintien de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)

 

Last modified on jeudi, 07 mars 2019 18:53