L'actu du Jeudi 4 Avril

Ces entraîneurs qui pourraient succéder à Genesio en cas de départ

RMC.fr

L’élimination en Coupe de France rend très incertaine la prolongation de Bruno Genesio à l'OL. Si rien n’est encore acté, l’entraîneur lyonnais pourrait quitter le club lyonnais en fin de saison. RMC Sport fait le point sur les entraîneurs qui pourraient lui succéder.


Laurent Blanc (libre)


L’option la plus crédible. Libre, Laurent Blanc ne coûterait pas d’indemnités de recrutement. Sans club depuis plus de deux ans et demi, Blanc cherche un banc de touche depuis plusieurs mois déjà.

Sacré champion de France avec Bordeaux (2009) puis le PSG (2014, 2015, 2016), l’ancien Mancunien de 53 ans connaît parfaitement la Ligue 1. Son charisme, son CV et son profil de manager à l’anglaise plaisent à Jean-Michel Aulas, très souvent en contact avec lui. Et pourrait permettre un nouveau lien avec certaines franges de supporters mécontents.


Patrick Vieira (OGC Nice)


Le champion du monde 98 est Ligue 1 compatible. Sa première saison à Nice, malgré des moyens offensifs appauvris, en est la preuve. Son président a changé, et Vieira n’est plus certain de faire autant partie intégrante du nouveau projet des Aiglons malgré leur 8e place actuelle.

Surtout si l’OL venait à se pencher sur son cas. Jeune entraîneur (42 ans), habitué à manœuvrer les talents d’un centre de formation, il serait une option de présent et d’avenir pour le club rhodanien. Pas certain toutefois que le Gym ne l’entende de cette oreille.


José Mourinho (libre)


José Mourinho est libre depuis son licenciement de Manchester United en décembre. Le Portugais, consultant à la télévision russe, multiplie les pistes pour trouver un nouveau club. Fin mars, son entourage - dont son agent Jorge Mendes - avait laissé entendre que Lyon et Monaco étaient les deux points de chute possibles en Ligue 1.

Sa venue serait un énorme coup médiatique pour l’OL mais une cohabitation avec l’omnipotent Jean-Michel Aulas paraît aujourd’hui compliquée. "Mourinho n’est pas compatible avec notre économie", a d’ailleurs tempéré le président lyonnais dans l’Equipe ce jeudi. Il explique tout de même avoir échangé avec le Portugais lors de la dernière Coupe du monde, alors que la connexion existe depuis 2017 avec l'OL. "Vous savez, j'ai essayé de faire venir José Mourinho il y a deux ou trois ans. Mais je n'en avais pas les moyens", expliquait JMA pour RMC Sport. Le début du grand bluff ?


Julien Stéphan (Stade Rennais)


La grosse cote de cette liste. Entraîneur de la réserve rennaise en début de saison, proche d’un poste d’adjoint dans le staff de Thierry Henry à Monaco, le jeune entraîneur rennais a pour lui d’avoir fait tomber l’OL à deux reprises au Groupama Stadium depuis sa nomination en décembre dernier. Deux prestations de choix pour celui qui a relancé un Stade Rennais moribond, seulement éliminé par Arsenal en 8es de finale de Ligue Europa. Comme un symbole, il est à l’initiative du succès qui rend l’avenir de Bruno Genesio toujours plus précaire.

Oliver Létang tient à lui et pourrait étendre son bail qui court actuellement jusqu’en juin 2020. A moins que Jean-Michel Aulas ne se montre plus offensif. "Lyon c’est une institution qui est très forte. Ils vont trouver la bonne personne si Bruno ne poursuit pas", a réagi Stéphan en conférence de presse. La connexion est forcément établie.

 


 

Deux clubs anglais pensent à Genesio

Maxifoot.fr

Avec l'élimination en demi-finale de la Coupe de France face à Rennes (2-3), Bruno Genesio a vu s'éloigner une prolongation de son contrat qui se termine en juin à Lyon. Mais le coach lyonnais a des touches pour rebondir à l'étranger.

En Angleterre, où ses performances avec l'OL contre Manchester City (2-1, 2-2) en Ligue des Champions cette saison ne sont pas passées inaperçues, West Ham (11e de Premier League) et Newcastle (14e de Premier League) se sont positionnés, selon les informations de RMC.

Toutefois, Genesio "n'a pas dit son dernier mot", assure une source au sein du club à la radio, et il espère toujours prolonger à Lyon en terminant à la 2e place du championnat en fin de saison. Actuellement, Lille possède 4 points d'avance.

 


 

Marcelo n'a plus le niveau à Lyon, ce constat est terrible

Foot01.com

Même si c'est un joueur éminemment sympathique, Marcelo suscite désormais de grosses interrogations du côté de l'Olympique Lyonnais, le défenseur brésilien étant parfois à la ramasse, comme cela a encore été le cas mardi soir contre Rennes. Pris de vitesse par les joueurs bretons, Marcelo paraissait avoir des jambes en plomb. Et s'il ne mérite pas de prendre sur ses seules épaules l'élimination en demi-finale de la Coupe de France, le Brésilien a des responsabilités évidentes. Pour Nicolas Puydebois, le problème doit être signalé et réglé.

Pour l'ancien gardien de but de l'OL, la défense lyonnais n'est clairement plus au niveau, à l'image de Marcelo. « Défensivement, les Lyonnais ont été attentistes, à l’image de Marcelo, fautif sur les deux premiers buts encaissés (...) Malgré un bon début de match dans son duel avec M’Baye Niang, Marcelo est battu dans l’engagement. Sa passivité coûte cher à l’OL puisqu’il est fautif sur les deux premiers buts bretons. Même quand le gardien est très bon, il est très difficile de gagner avec une défense qui n’est pas au niveau, et c’est ce qui s’est produit ce mardi », a confié, sur Olympique-et-Lyonnais.com, un Nicolas Puydebois, désolé par cette défaite qui prive l'OL d'un ticket pour la finale d'une épreuve importante.


 

Un sélectionneur annoncé à la place de Genesio

Foot-sur7.fr

Un sélectionneur et ancien pensionnaire de la Ligue 1 pourrait y faire son retour la saison prochaine. Il est en effet annoncé sur le banc de l’ OL, à la place de Bruno Genesio dont le contrat expire en juin.

Pour succéder à Bruno Genesio, l’ OL a le choix entre plusieurs entraineurs comme l’a fait savoir le président du club, dans L’Équipe. « On a surtout de la chance à Lyon, car regardez le nombre d'entraineurs qui nous ont fait des appels du pied, français ou étrangers », a confié Jean-Michel Aulas au quotidien de sport, tout en indiquant que « Laurent Blanc a un bon profil ».

Mais Euro United croit savoir que Hervé Renard a été contacté pour probablement succéder à Genesio dès cet été. Le bras droit du président des Gones aurait même rencontré l’ancien entraineur du LOSC et actuel sélectionneur du Maroc depuis 2016.

« Jean-Michel Aulas serait intéressé par Hervé Renard. Gérard Houllier, conseiller extérieur de l’Olympique Lyonnais, l’aurait même rencontré en début d’année au Maroc », croit savoir le compte Twitter cité.

Le technicien français de 50 ans connait un peu la Ligue 1 où il avait dirigé le FC Sochaux lors de la saison 2013-2014, puis le Lille du 25 mai au 11 novembre 2015. Son profil correspond partiellement à ce qu’Aulas recherche en priorité, même s’il n’a pas joué à l’OL, car il ne vaut pas le prix de José Mourinho.

« Si l'entraineur a déjà joué à Lyon, parle français, que je le connais personnellement, on limite le risque », avait décrit le boss du club rhodanien.

 


 

Fekir plus que jamais sur le départ de Lyon

Foot-sur7.fr

Nabil Fekir va encore animer le mercato de l’OL cet été. Après l’échec de son transfert à Liverpool, l’été dernier, il a toujours la cote auprès de grands clubs étrangers. Jean-Michel Aulas qui a fait le point sur l’avenir du capitaine ne semble pas pressé de prolonger son contrat qui expire pourtant en juin 2020.

Questionné sur l’avenir de Nabil Fekir à l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas a confirmé une rencontre avec son représentant, notamment Jean-Pierre Bernès, mais il avoue que les discussions ne sont pas allées loin. Et depuis, elles sont au point mort si l’on en croit le président des Gones.

« Il n'y a pas de discussions. Il y en a eu une avec son agent, qui a été refusée », a répondu le dirigeant rhodanien dans L’Équipe.

« On attendra donc. Fekir est libre bientôt (le 17 avril, il doit quitter son agent Bernès) », a appris Aulas, qui compte certainement reprendre les négociations avec le futur représentant du capitaine de Lyon.

Cependant, tout porte à croire que le N°18 des Olympiens va quitter le cocon familial de son club formateur où il est resté 10 ans, cet été.

Nabil Fekir a été formé entre Rhône et Saône (2005-2007 et 2011-2013) et évolue en Ligue 1 avec l'équipe lyonnaise depuis l’exercice 2013-2014, soit 6 saisons consécutives.

Passé tout près d'un transfert à Liverpool pour 70 M€ l'été dernier, le champion du monde Tricolore a une cote évaluée au même moment par Transfermarkt.

Le Real Madrid, Chelsea, l’Atlético Madrid ou encore le Bayern Munich sont intéressés par son profil.

 


 

Ménès - "Aulas a humilié Genesio"

Maxifoot.fr

Juste après l'élimination en Coupe de France par Rennes (2-3), mardi, le président de l'Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, a tenu une conférence de presse en compagnie de Bruno Genesio pour annoncer que la décision de prolonger son entraîneur devra attendre la fin de la saison. Un timing et une communication qui ont fait couler beaucoup d'encre depuis. Pour Pierre Ménès, "JMA" n'a pas respecté son coach.

"Jean-Michel Aulas a humilié publiquement Bruno Genesio dans un grand moment de gênance, d'irrespect et d'inconvenance. Tu ne peux pas faire ça. Tu ne peux pas. Pas à un mec qui entraîne ton équipe depuis trois ans. C'est pour moi une faute de com' majeure et à la place du coach lyonnais, jamais je ne reste dans ce club la saison prochaine. Jamais. S'il le faisait, Genesio deviendrait à tout jamais le paillasson de JMA", a écrit le consultant de Canal+ sur son blog.

 


 

Tarrago dénonce cette erreur XXL de Lyon et d'Aulas

Foot01.com

Jean-Michel Aulas a reconnu mardi soir que si Lyon s'était qualifié pour la finale de la Coupe de France, alors il aurait officialisé la prolongation de contrat de Bruno Genesio, lequel a confirmé cette version des faits. Une séquence qui a laissé pantois pas mal de monde, et notamment Sébastien Tarrago. Pour le journaliste de L'Equipe, l'attitude du président de l'Olympique Lyonnais est stupéfiante, et rappelle un peu celle du Paris Saint-Germain avant le match retour de Ligue des champions face à Manchester United.

Car visiblement, une sortie de route face au club breton n'était pas prévue dans les plans de l'OL. « Ce qu'il se passe à Lyon est fascinant : même quand tu es le meilleur (Aulas), même quand tu es le club le mieux géré de France (Lyon), tu peux faire d'énormes bêtises. Le pire dans ce marasme, c'est que Lyon n'a jamais vraiment imaginé qu'il pourrait perdre face à Rennes », constate Sébastien Tarrago, effaré que du côté de la capitale ds Gaules on se soit raté en mode XXL. Reste désormais à l'Olympique Lyonnais à bien finir sa saison de Ligue 1 sous peine de subir de violentes critiques, Jean-Michel Aulas ayant visiblement décidé de donner rendez-vous à tout le monde en fin de saison.

 

 

Contribuez au maintien de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)

 

Last modified on jeudi, 04 avril 2019 19:03