Jeudi, 30 Mars 2017

Partager cet article

Infos du Mardi 7 Février
Écrit par Viv    Mardi, 07 Février 2017 17:25   

Berthod se lâche sur Lemoine en commentant sur OLTV

RMC.fr

Ancien joueur de l’OL et désormais consultant sur la chaîne télé du club, Jérémy Berthod a fait des commentaires déplacés à la fin du derby dimanche soir à Saint-Etienne. En s’en prenant à Fabien Lemoine, visé par Rachid Ghezzal et Corentin Tolisso sur le terrain.

Ce 114e derby entre Saint-Etienne et Lyon avait été abordé avec précaution. Pas de provocations, pas de petites phrases, dans les heures qui ont précédé le match dimanche soir à Geoffroy-Guichard. Mais cet ASSE-OL a quand même mal fini, avec les expulsions de Rachid Ghezzal (90e+2) et Corentin Tolisso (90e+3) pour des mauvais gestes sur Fabien Lemoine. Au micro d’OLTV, l’ancien Lyonnais Jérémy Berthod, désormais consultant pour la chaîne du club, s’en est lui aussi pris au joueur stéphanois. Allant jusqu’à demander « qu’il prenne vraiment ». 

Un jour ou l’autre, Lemoine, faudrait qu’il prenne vraiment


"Lemoine, il est rentré pour provoquer, a lâché Jérémy Berthod. Lemoine, je ne comprends pas. Il a eu de gros soucis physiques sur un terrain (un rein perdu durant un match, ndlr), je ne comprends pas qu’il puisse être comme ça maintenant. Il n’y a rien du tout. À quel moment il y a quelque chose ? (...) Un jour ou l’autre, Lemoine, faudrait qu’il prenne vraiment. (...) Je ne suis même pas sûr qu’il soit touché. Il se relève. (...) Lemoine, qu’est-ce qu’il fait ? Il s’est pris pour qui ? Il veut rentrer, ça va. Il fait la moitié de ce qu’il fait et il rentre (rires). Ouais, c’est violent (le tacle de Tolisso, ndlr). Mais à un moment donné, c’est bon. Au moins, il tombe pour quelque chose. »

 

 

Ménès demande des sanctions contre OL TV

Foot01.com

Le derby déchaine les passions, et la difficile fin de match des Lyonnais dans le Chaudron a été très mal vécue lors de la diffusion du match sur la chaine télé du club rhodanien.

Comme souvent sur les médias qui appartiennent à un club, l’impartialité n’est pas toujours de mise, dans un discours qui s’adresse bien évidemment aux supporters en premier lieu. Mais lors de la houleuse fin de rencontre, l’ancien joueur lyonnais Jérémy Berthod a tenu des propos prémonitoires et assez choquants, demandant à ce que Fabien Lemoine, après son altercation avec Rachid Ghezzal, reçoive un gros tacle, et s’esclaffant de rire en voyant l’agression de Corentin Tolisso, avant de douter de la réelle faute du joueur lyonnais. De quoi faire sursauter Pierre Ménès, qui estime que le chauvinisme a quand même ses limites, et que Jean-Michel Aulas ferait bien de se pencher sur ce cas.

Ménès sur twitter : "C'est honteux et lamentable. Ca mérite une sanction interne. Jean-Michel vous dormez?"

Genesio : «On se doit une revanche à nous-mêmes»

Olweb.fr

Avant l'entraînement du jour, le coach lyonnais est passé par la salle de presse pour évoquer notamment le derby perdu dimanche et le match contre Nancy mercredi soir au Parc OL.


Point santé


« On a encore une incertitude concernant Mouctar Diakhaby, qui ressent des douleurs à sa cheville. Rafael est indisponible car il a un problème à l’adducteur. Nicolas Nkoulou rentre avec un titre de champion d’Afrique donc c’est bien. »

Le moral après le derby perdu


« Ca fait extrêmement mal. On est combatifs et on a envie de rebondir, de montrer un autre visage. On veut effacer la soirée de dimanche. On n’a pas été combatifs durant la première période. Il faut retrouver cet esprit. On doit être revanchard sur tout ce qu’il s’est passé. On se doit une revanche à nous-mêmes. On voit peut-être une équipe qui a moins de valeurs collectives. C’est souvent le cas dans une dynamique négative. A nous de renverser ça comme on a pu le faire auparavant. »


Les expulsions de Ghezzal et Tolisso


« C’est pénalisant pour eux et pour le club. C’est pour ça qu’ils vont être sanctionnés financièrement et lourdement. Ça ne sert à rien ce qu’ils ont fait. Ils ont assombri l'image du club… Rachid Ghezzal, c’est un second carton jaune. Juste avant, il y a aussi le coup de poing de Lemoine dont on ne parle pas. L’action de Corentin Tolisso n’est pas excusable. Il faut savoir garder son sang-froid même si plein de choses peuvent se passer. »

Votre état d’esprit


« Je comprends les interrogations. Si j’ai un regret, c’est peut-être de ne pas avoir titularisé Mathieu Valbuena. Pour le reste, je referais pareil. Je connais les critiques mais j’ai envie de travailler. Ça donne encore plus de motivation. Ce qu’il me fait rire, c’est qu’on peut tout dire et son contraire dans une seule phrase. Je ne veux pas me plaindre de mon sort… On doit montrer de la confiance, c’est important de montrer sa confiance à ses joueurs. J’ai été déçu de notre comportement en début de match mais pas trahi. Je ne vois pas de signes qui me font croire que le vestiaire est plus divisé qu’après le match de Guingamp. Au contraire. Les joueurs sont les premiers malheureux… Je suis inquiet car on est dans une crise de résultat mais j’ai confiance en mon groupe pour redresser la barre. J’ai envie de montrer que tout encore possible. »

Le match contre Nancy


« C’est une équipe en forme, à l’aise à l’extérieur depuis plusieurs semaines. Il faut rester soudés, solidaire et montrer beaucoup de caractère. Il ne faut pas se déresponsabiliser. On doit tous faire notre autocritique. C’est un peu la même situation qu’après la défaite contre Guingamp… A nous d’afficher les vertus qui nous ont manquées ces derniers temps pour éviter les éventuelles critiques dans le stade. »

La gestion de Nabil Fekir


« Elle n’est pas problématique. Nabil est soumis, comme les autres joueurs, à des choix. Son remplacement à la pause était pour rééquilibrer l’équipe. Tous les joueurs sont déçus quand ils sortent du terrain. »

Fred a refusé de revenir cet été

RMC.fr

Pour épauler Alexandre Lacazette à la pointe de l’attaque, l’OL a proposé à Fred de revenir l’été dernier. L’attaquant brésilien de 33 ans était emballé mais a préféré respecté son engagement à l’Atlético Mineiro, où il venait juste de signer.

Sept ans et demi après avoir résilié son contrat avec l’OL, Fred a bien failli y retourner l’été dernier, comme l’a raconté l’intéressé dans les colonnes de France Football.

« J’aurais aimé revenir »


« J'ai été vraiment heureux de recevoir une telle proposition, confie l’attaquant brésilien de 33 ans. Ce n'est pas commun pour un joueur de mon âge. L'intérêt de Lyon a été une forme de reconnaissance de mon travail.  J'aurais pu et j'aurais aimé revenir. »

« M’inscrire à l’Atlético dans la durée »


Mais voilà, un petit problème de timing est venu contrarier les plans du club de Jean-Michel Aulas : « Je venais de signer à l'Atlético pour deux ans et demi avec l'envie de m'inscrire dans la durée. Ça n'aurait pas été juste de tourner le dos à cet engagement, surtout vis-à-vis de ceux qui avaient fait le forcing pour que je vienne. » Lors de son passage à l’OL entre 2005 et 2009, Fred avait marqué 41 buts en 119 rencontres, avant de rejoindre Fluminense.

Jallet : « On est tous dans le même bateau, on a tous une responsabilité »

Olweb.fr

Le latéral droit lyonnais était présent en conférence de presse à la veille d'affronter Nancy pour la 23ème journée de Ligue 1.


L’après-derby


« C’est toujours difficile de repartir. On a la chance de pouvoir enchainer trois jours après et de ne pas avoir trop de temps pour gamberger. On avait aussi perdu le derby en début d’année la saison passée mais on avait su relever la tête et faire une grosse fin de saison. »

L’ambiance dans le vestiaire après le match


« C’était très morose dans le vestiaire. Il y avait ce sentiment de ne pas avoir fait le job. On ne pouvait pas être satisfaits de ce qu’on avait fait. On n’a pas réussi à répondre à l’engagement de Saint-Etienne. On s’est quand même crées quelques occasions après la pause. C’est le premier gros rendez-vous raté cette saison. A nous de remettre la machine en route… Il faut montrer qu’on est des hommes, qu’on a une fierté. Tout le monde a son rôle de leader à jouer même si certains ont plus de facilité. Envoyer un message positif n’est pas forcément par la parole mais aussi par les actes… Le coach, les joueurs, on est tous dans le même bateau. On a tous une responsabilité dans cette mauvaise série. Il faut arrêter de taper sur le coach. Chacun doit balayer devant sa porte. »

Les objectifs de cette fin de saison


« L’objectif du podium est plus loin mais c'est un challenge supplémentaire à relever. On est là pour être performant. Il y a un peu moins de confiance. Le football, ça va vite dans un sens comme dans l’autre. »

Les entames ratées


« C’est un constat évident. Quand on prend une grosse pression d’entrée, on a du mal à ressortir les ballons, à tenir la dragée haute à notre adversaire. »

L’expulsion de Corentin Tolisso


« On n’aime pas voir ce genre de geste sur un terrain. C’est facile de lui jeter la pierre. Il y a beaucoup de gestes par frustration, c’est déjà arrivé. On est des hommes, ça déborde un peu des fois. Ça arrive de péter les plombs. Il n’a besoin de personne pour savoir que ce qu’il a fait n’est pas bien. Ca ne remet pas en cause ses qualités de joueur et d'homme. C’est une réaction épidermique, humaine qui arrive parfois… L’arbitre a manqué peut-être un peu de diplomatie sur le deuxième carton jaune de Rachid Ghezzal. C’est difficile à analyser. Le geste de Tolisso n'aurait peut-être pas existé sans cela. »

Les difficultés sur coup de pied arrêté


« C’est un indicateur de l’agressivité, de l’impact, de l’état d’esprit. C’est une question de concentration. On concède beaucoup d’occasions sur cette phase jeu. Il faudra encore travailler là-dessus. Ce sont des phases de jeu importantes qui peuvent nous pénaliser. »

Rafael forfait, Mouctar Diakhaby incertain pour la réception de Nancy mercredi

Lequipe.fr

Trois jours après la claque à Saint-Etienne (0-2), l'Olympique Lyonnais accueille Nancy mercredi au Parc OL. L'entraîneur rhodanien devra se passer des services du latéral droit Rafael, toujours blessé.

Corentin Tolisso et Rachid Ghezzal sont, eux, automatiquement suspendus suite à leur exclusion dans le temps additionnel du derby contre les Verts. Quant au défenseur central Mouctar Diakhaby, il a des douleurs et est donc incertain.

Galtier soutient Lemoine et salue Aulas

RMC.fr

Deux jours après la victoire de Saint-Etienne contre l'OL (2-0), Christophe Galtier est revenu sur la fin de match marquée par les expulsions de Corentin Tolisso et Rachid Ghezzal et le ras-le-bol de Fabien Lemoine, malmené par les deux Lyonnais.

Après la fin de match houleuse d’ASSE-OL (2-0) dimanche, c’est tout le club du Forez qui fait corps avec Fabien Lemoine. Après Roland Romeyer qui prenait, ce lundi sur RMC, la défense du milieu de terrain stéphanois, sorti de lui-même du terrain après un violent tacle de Corentin Tolisso, c’est au tour de Christophe Galtier de venir au soutien.

« Je l’ai trouvé très marqué »


« J’ai parlé avec Fabien ce lundi en lui disant qu’il est la victime, a ainsi confié l’entraîneur des Verts ce mardi en conférence de presse. Je l’ai trouvé très marqué. Je l’ai trouvé injustement attaqué. Il n’a aucun antécédent dans les derbies. Je voulais qu’il ait mon soutien. Fabien est victime d’un tacle très engagé. Point à la ligne. »

Le coach de l’ASSE a par ailleurs apprécié que Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, sanctionne financièrement Rachid Ghezzal et Corentin Tolisso, expulsés en fin de rencontre.


« Aulas est un grand président »


« Monsieur Aulas est un grand président, assure Galtier. Je l’ai trouvé digne dans la défaite. Je sais qu’il est capable de prendre de telles décisions car je l’ai vécu quand j’étais là-bas (comme adjoint d’Alain Perrin entre 2007 et 2008). Il est capable de sanctionner ses joueurs. Est-ce que c’est pour les protéger vis-à-vis de la commission de discipline ? Peut-être. Mais c’est aussi pour leur faire prendre conscience qu’on ne peut pas sortir d’un match comme ça. »



Mis à jour ( Mardi, 07 Février 2017 17:40 )
 

Partager cet article