Dimanche, 26 Février 2017

Partager cet article

Infos du Vendredi 10 Février
Écrit par Viv    Vendredi, 10 Février 2017 18:09   

Valbuena pourrait être absent trois semaines

Lequipe.fr

Alors que le cas Lacazette a focalisé l'attention, ces dernières heures et en conférence de presse, vendredi, suite aux sifflets qu'il a subis mercredi lors de la victoire sur Nancy (4-0), Lyon va aussi devoir gérer l'absence de Mathieu Valbuena.

De nouveau titulaire contre le club lorrain, après s'être retrouvé sur le banc lors du derby perdu contre Saint-Etienne (2-0), le milieu de terrain sera absent deux à trois semaines suite à sa blessure à la cuisse gauche. Des examens ont décelé une petite lésion musculaire.

L'OL se déplace à Guingamp, samedi (17h00), dans le cadre de la 25e journée de L1, et affrontera ensuite Dijon puis Metz.

Zidane veut Nabil Fekir au Real Madrid

Foot01.com

Pas loin de son meilleur niveau sous le maillot de l'Olympique Lyonnais, Nabil Fekir est toujours suivi par les plus grands clubs européens, et notamment le Real Madrid.

Mercredi, lors de la belle victoire du club rhodanien contre Nancy (4-0), Nabil Fekir a réalisé son meilleur match de la saison. En délivrant une passe décisive sur l'ouverture du score de Valbuena avant de marquer le but du break, l'attaquant de 23 ans a mis Lyon sur de bons rails dans un Parc OL frondeur. Cette belle performance n'est donc pas passée inaperçue, et notamment de l'autre côté des Pyrénées, où Zinédine Zidane a dû apprécier le spectacle. Selon le média Diario Gol, l'entraîneur du Real Madrid a même coché le nom de Fekir en vue du prochain mercato estival.

Désireux de découvrir un jour le championnat espagnol, l'international français disposerait donc d'une occasion en or pour rejoindre le club de ses rêves, comme l'avait fait Benzema en 2009. Si cet intérêt venait à se transformer en une offre concrète de 50 ME alors que l'OL se dirige vers une prochaine saison sans Ligue des Champions, Fekir pourrait se laisser tenter, surtout que Gareth Bale, l'ailier droit des Merengue, connaît une saison délicate à cause d'une blessure.

Anderson a un message pour les supporters anti-Lacazette

Foot01.com

Les sifflets d'une partie des supporters de l'Olympique Lyonnais à l'encontre d'Alexandre Lacazette mercredi soir lors du match OL-Nancy continuent à faire des vagues. Car nombreux sont ceux qui estiment que les fans en question ont la mémoire très courte et crachent un peu facilement sur un joueur qui a tant apporté à l'Olympique Lyonnais. Ancien du club rhodanien, Sonny Anderson estime qu'Alexandre Lacazette mérite nettement plus de respect de la part des fans rhodaniens.

Et sur BeInSports, Sonny Anderson a fait passer un message clair et net à destination des supporters lyonnais. « J’ai eu un problème un jour avec des supporters au début quand je suis arrivé à Lyon. On avait été éliminé par Maribor. Quelques supporters cagoulés ont voulu se battre avec moi et m’ont sifflé. Ils n’étaient pas contents parce qu’on avait été éliminé alors que j’étais le transfert le plus élevé de l’histoire du championnat de France. J’ai parlé avec eux et, après, les choses étaient réglées. Il faut avoir du respect pour ce qu’il fait sur le terrain. Alex mérite le même respect que j’ai reçu, que Juninho a reçu ou que tous les joueurs qui ont marqué le club ont reçu (…) Si les supporters aiment vraiment Alexandre, il faut qu’ils disent qu’ils veulent qu’il reste au club. Si Alexandre a pu être maladroit dans sa déclaration, eux aussi l’ont été avec leur banderole. Je me suis mis dans la peau d’Alexandre quand j’ai vu cette banderole et je n’ai pas du tout compris la démarche (…) Alex m’a dépassé par rapport au nombre de buts inscrits avec l’OL. Il a dépassé les 110 buts toutes compétitions confondues. C’est un joueur qui est formé au club : c’est exceptionnel ce qu’il a fait. Tous ceux qui connaissent vraiment le football doivent l’encourager. Siffler ses propres joueurs, ça n’aide pas… Alex aime ce club et il a envie que les supporters l’aiment aussi », explique Sonny Anderson, qui espère donc que les choses vont s’arranger entre une partie des supporters lyonnais et Alexandre Lacazette, et cela même si on peut penser que le mal est fait.

Baticle : «Lacazette est solide»

Lequipe.fr

«Comment avez-vous traversé ces derniers jours ?
Il y a eu beaucoup d'émotions. On a réussi à aller chercher l'essentiel contre Nancy, à se rassurer à travers le jeu. Ça n'efface pas tout mais ça nous remet dans une dynamique positive même si on s'attend à un match compliqué contre Guingamp. On les a déjà joués deux fois et ça ne s'est pas très bien passé. On a quelques idées pour leur poser des problèmes.

Dans quel état d'esprit sont vos joueurs ?
Il y avait de la déception après le derby mais tout le monde a réussi à se remettre en selle, à montrer une union sacrée dans un contexte compliqué. L'environnement est difficile mais ce qui nous intéresse, c'est d'être présent dans le jeu. C'est aussi là qu'il pour être encore plus uni pour transpercer l'adversité.

«C'est une preuve d'amour»


Alexandre Lacazette a-t-il digéré le traitement que lui ont réservé les supporters face à Nancy ?
Il a été touché par sa sortie et ce qui s'est passé durant le match. On a besoin d'être uni et les supporters font partie de cette union. On en a besoin. Et quand ils ne sont pas complètement avec nous, on se doit d'être encore plus forts. Alex a vécu un moment compliqué mais il est solide. Il a déjà traversé des crises et il a toujours su trouver les ressources pour se relever. Le traitement qui lui a été réservé est dur. C'est une erreur de part et d'autre. Ce n'était peut-être pas le bon timing mais ce n'est pas si grave que ça. Pour moi, ça part d'une preuve d'amour à la base. Quand on apprend que la possibilité qu'il parte existe, ça fait mal. C'était une manière d'exprimer leur amour, pas nécessairement la bonne.

En avez-vous discuté avec lui ?
On va en parler mais lui-même a déjà compris ces éléments.

Il y a an et demi, lors de la prolongation de son contrat, il avait déjà été chahuté par le public et ses performances s'en étaient ressenties. Craignez-vous que cela se reproduise ?
Non, il a mûri. Cette première crise l'a fait grandir, l'a rendu encore plus fort. Et puis, ce n'est pas le même contexte. On est là pour l'entourer et l'aider. J'espère que lors du prochain match à domicile, le public lui réservera un accueil qui effacera les derniers déboires.»

Ligue Europa : l’OL n’ira pas loin… selon Football Manager

RMC.fr

Mauvaise nouvelle pour les clubs français. Ni Saint-Etienne, ni Lyon ne remporteront la Ligue Europa cette année. C’est en tout cas l’un des enseignements de la simulation faite par Football Manager. Après avoir annoncé le triomphe du Real Madrid en Ligue des champions, le célèbre jeu s’est attaqué à la Ligue Europa.

Après avoir passé l’obstacle de l’AZ Alkmaar, l’OL voit son chemin européen s’arrêter au stade des 8e de finale face à l’Olympiakos. Défaits 2-0 en Grèce, les Lyonnais ne peuvent faire mieux que match nul 1-1 au Parc OL, en dépit d’un but rapidement inscrit par Alexandre Lacazette.

Diakhaby et Ghezzal de retour, Valbuena forfait

Olweb.fr

Bruno Genesio a convoqué un groupe de 19 joueurs pour le déplacement à Guingamp ce samedi.

Bruno Genesio, déjà absent pour les conférences de presse un peu plus tôt dans la journée, n'était pas non plus présent lors de l'entraînement du jour ce vendredi en fin d'après-midi. Malade et remplacé par son adjoint Gérald Baticle, le coach lyonnais n'a en effet pas pu assister à la dernière séance avant le départ pour Guingamp dans la soirée. Quelques instants après, le groupe de 19 joueurs a été dévoilé.

Comme annoncé lors du point presse, Mathieu Valbuena, blessé à la cuisse mercredi soir, et Rafael sont les deux joueurs forfait pour cette 25ème journée de Ligue 1. Nicolas Nkoulou, revenu de sélection la semaine dernière, n'est pas convoqué, contrairement à Mouctar Diakhaby. Le défenseur central de 20 ans, touché à la cheville lors du match à Caen, fait son retour dans le groupe après près d'un mois d'absence. Rachid Ghezzal est lui aussi présent. Il a purgé son match de suspension. Corentin Tolisso, qui a écopé de deux matchs fermes et un avec sursis, devra attendre encore un peu pour retrouver les terrains.


LE GROUPE


Gardiens de but : Gorgelin, Lopes.

Défenseurs : Diakhaby, Gaspar, Jallet, Mammana, Morel, Rybus, Yanga-Mbiwa.

Milieux de terrain : Aouar, Darder, Ferri, Gonalons, Tousart.

Attaquants : Cornet, Fekir, Ghezzal, Lacazette, Memphis.


Suspendu : Tolisso.

Soins : Rafael, Valbuena.

Courbis sait pourquoi Tolisso a pris deux matchs

Foot01.com

Auteur d’un tacle très dangereux sur Fabien Lemoine lors du derby à Saint-Etienne (2-0 pour les Verts) dimanche, le milieu de l’Olympique Lyonnais Corentin Tolisso connaît sa sanction.


La commission de discipline de la LFP s’est réunie jeudi et a annoncé une suspension ferme de deux matchs, plus un avec sursis. Une décision plutôt clémente sachant qu’une « faute grossière » doit entraîner une suspension automatique de trois matchs selon le règlement. Cette décision a donc surpris de nombreux observateurs à l’image d’Emmanuel Petit. « Je trouve ça léger, a estimé le consultant de RMC. Là, on ne parle pas d'un fait de jeu. On parle d'un attentat, d'une volonté délibérée de quelqu'un pour blesser un autre joueur. Je trouve que c'est très léger. »

D’accord avec l’ancien milieu de terrain, Rolland Courbis croit savoir que le Lyonnais aurait pris cher si Lemoine avait été blessé sur cette action. « Il y a des fois des intimidations en début de match. On en parlait dans l'émission Le Vestiaire. Mais là, le match est terminé. La défaite est acquise. Tolisso a une énorme chance qu'il ne soit pas blessé, a confié le technicien. (...) Heureusement pour Tolisso et pour Lyon qu'il n'y a pas eu blessure au bout. » Doit-on attendre une blessure pour sanctionner durement ? L’éternel débat...

 

Mis à jour ( Vendredi, 10 Février 2017 18:15 )
 

Partager cet article