Dimanche, 26 Février 2017

Partager cet article

Infos du Lundi 13 Février
Écrit par Viv    Lundi, 13 Février 2017 19:43   

Lopes suspendu pour son coup de marker

Lequipe.fr

Le gardien de l'Olympique Lyonnais Anthony Lopes a été suspendu un match par la Fédération pour avoir barré le nom «ASSE» sur le maillot de la Coupe de France lors du 16e de finale OM-OL (2-1, ap).

Comme annoncé lundi matin par le Progrès, Anthony Lopes a été suspendu un match par la Fédération française de football (FFF) pour avoir barré au marker noir le mot «ASSE» sur le maillot du centenaire de la Coupe de France, lors du 16e de finale Marseille-Lyon le 31 janvier. Une action discrète mais symbolique pour le Lyonnais à quatre jours du match de l'OL à Saint-Étienne.

La suspension de l'international portugais prend effet ce lundi 13 février, il devrait donc manquer le match de dimanche contre Dijon. À moins que les dirigeants lyonnais ne fassent appel de la décision entre-temps, ce qui n'était toujours pas le cas lundi en milieu d'après-midi.

Affaire Lopes : l’OL contre-attaque !

Footmercato.net

Alors que Le Progrès indiquait ce matin qu’Anthony Lopes avait reçu un match de suspension ferme par la commission de discipline de la FFF pour avoir rayé le nom de l’ASSE sur son maillot lors du 16e de finale OM-OL le 31 janvier en Coupe de France, le club lyonnais a décidé de contre-attaquer.

Par le biais de son compte Twitter, le club cher à Jean-Michel Aulas a tenu à pointer du doigt les insultes de Bernard Caïazzo lors du derby (2-0, 5 février). « C’est des enculés, ce sont des malades mentaux », avait déclaré le dirigeant stéphanois à Fabien Lemoine, lors de la sortie du milieu de terrain des Verts après le gros tacle de Corentin Tolisso en fin de rencontre. « A.Lopes suspendu un match pour avoir barré ASSE sur son maillot. Quelles sanctions pour le président Caïazzo pour ses insultes envers l’OL ? », s’est demandé l’OL sur son compte Twitter. L’affaire est loin d’être terminée.

Rafael ne voit qu’une seule solution au problème lyonnais

Foot01.com

Toujours aussi inconstant en championnat, éliminé des Coupes nationales, l’Olympique Lyonnais va changer de dimension cette semaine avec la préparation de son match européen face à Alkmaar.

Interdiction cette fois-ci de passer au travers d’un match sur deux, sous peine de déjà mettre fin à cette aventure européenne qui représente la dernière occasion de la saison de gagner un titre, comme le reconnaît un Rafael très touché par la situation actuelle de son club alors que l'équipe ne manque pourtant pas de talents.

« Je suis vraiment déçu de notre classement, car nous avons perdu 12 points contre des équipes qui luttent pour le maintien. Avec ces victoires-là, on pourrait être beaucoup plus haut. Premier, qui sait ? C’est difficile car il en ressort beaucoup de frustration. Ce qu’on peut dire sur Lyon, c’est qu’il y a beaucoup de talent, avec Nabil Fékir, Alexandre Lacazette, et même Maxime Gonalons s’il est moins jeune. Ce sont des purs Lyonnais et il y en a d’autres qui arrivent comme notre nouveau défenseur central (Diakhaby). Maintenant, notre priorité, c’est d’aller chercher l’Europa League, et de gagner des titres, comme j’ai pu le faire avec Manchester United », a livré l’arrière droit de l’OL au Ligue 1 Show. Le premier élément de réponse devrait intervenir très rapidement, ce jeudi aux Pays-Bas.

Riou découpe Genesio un entraîneur pas « entraînant »

Foot01.com

Jean-Michel Aulas défend contre vents et marée Bruno Genesio, le président de l'Olympique Lyonnais se fâchant même très fort avec les supporters de son club qui lui demandent, via les réseaux sociaux, de changer de coach. Et si Bruno Genesio avoue qu'il savait que sa mission ne serait pas simple à l'OL, les critiques s'abattent encore plus violemment compte tenu de la mauvaise série actuelle du club rhodanien. Alors qu'il a confié qu'il ne s'intéressait pas trop aux réseaux sociaux, on espère également que le technicien de l'Olympique Lyonnais ne regarde pas L'Equipe TV.

Car après la défaite de samedi à Guingamp, Yoann Riou n'a pas été tendre avec Bruno Genesio. « Le message ne passe plus. Ce que je reproche à Bruno Genesio ? Il n’est plus entraînant, il n’a pas la grinta…Je ne suis pas dans le vestiaire mais on sent bien que le message ne passe pas. Il ne sublime pas ses joueurs », a lancé le volubile journaliste, visiblement pas convaincu du tout que Genesio soit encore l'entraîneur qu'il faut pour l'Olympique Lyonnais.

Et pourtant Lyon a 7 points de plus que l'an dernier !

Foot01.com

Dix défaites après 24 matches joués en Ligue 1. Depuis samedi, et le revers à Guingamp, cette statistique est sortie à tout bout de champ afin de démontrer que l'Olympique Lyonnais version 2016-2017 est très loin de ses devancières et n'a pas les reins assez solides pour postuler au podium. Et cela même, si l'OL a toujours un match en retard à jouer à Metz, et recevra l'actuel troisième, Nice, lors de la dernière journée de championnat.

Dans L'Equipe, on fait les comptes et le moins que l'on puisse dire est qu'ils sont incroyablement contrastés. En effet, jamais l'Olympique Lyonnais n'avait perdu autant de rencontres après 24 journées de Ligue 1 depuis la saison 1982-1983...qui avait vu le club de Jean-Michel Aulas descendre en Ligue 2. Mais, si ce chiffre peut effrayer les supporters de l'OL, un autre bilan est plus glorieux...mais presque incroyable. Après avoir joué 24 matches lors de la saison 2015-2016, l'Olympique Lyonnais était 10e au classement de Ligue 1 avec...33 points, soit 7 de moins que cette saison ! Mais à l'époque, l'OL avait seulement six longueurs de retard sur le troisième à savoir Nice et neuf sur le deuxième, Monaco. Tout espoir n'est donc pas perdu pour Lyon de finir sur la dernière marche du podium, car pour les deux tickets directs pour la Ligue des champions, Monaco et le PSG sont eux sur une autre planète cette saison.

L'ami d'Aulas a du mal à comprendre le fiasco

Foot01.com

Dans la foulée du derby perdu à Saint-Etienne, Nicolas Puydebois avait critiqué les joueurs de l'Olympique Lyonnais, ce qui lui avait valu une réponse ultra musclée de Jean-Michel Aulas, lequel avait méchamment dit que l'ancien gardien de but de l'OL n'avait pas eu le niveau comme joueur pour se permettre de critiquer l'effectif rhodanien. Après avoir répondu avec justesse au président de l'Olympique Lyonnais, Nicolas Puydebois n'a visiblement pas l'intention de se faire plus docile. Car après la défaite de l'Olympique Lyonnais samedi à Guingamp, il a encore du mal à comprendre comment les joueurs de l'OL avaient pu ainsi passer au travers.

« On a manqué de rigueur défensive. On laisse trop faire l’adversaire, on regarde faire ses coéquipiers. On est loin de l’adversaire pour défendre. On se repose un peu trop sur ce que va faire le partenaire. On recule, on recule, on se regarde, au lieu d’essayer d’intervenir. Les deux buts, c’est ça. On est passifs au lieu d’être actifs. C’est trop récurrent et quand on a les ambitions de l’OL, on ne peut pas se permettre de prendre autant de buts à chaque match. Je n’arrive pas à comprendre alors qu’on fait un bon début de match, qu’on mène 1-0, qu’on a la maîtrise du jeu, comment on peut baisser de régime, avoir une telle décompression sitôt dans le match et ainsi laisser l’adversaire revenir dans la partie. Baisser d’intensité, baisser de rigueur. J’ai l’impression qu’on pense que comme on a marqué le premier but, on s’arrête de jouer… Une sorte de décompression, consciente ou inconsciente. C’est incroyable de laisser échapper le match dans de telles conditions », explique, sur Olympique-et-lyonnais.com, Nicolas Puydebois. Reste à savoir si Jean-Michel Aulas lui répondra...

Mis à jour ( Lundi, 13 Février 2017 19:46 )
 

Partager cet article