Jeudi, 30 Mars 2017

Partager cet article

Infos du Jeudi 16 Février
Écrit par Viv    Jeudi, 16 Février 2017 15:37   

Le grand retour du 4-4-2 losange ?

Lequipe.fr

En difficulté en Championnat et éliminé des deux Coupes nationales, l'Olympique Lyonnais va tenter de se raccrocher à la Ligue Europa pour sauver, en partie, sa saison. Pour le seizième de finale aller sur le terrain d'Alkmaar, le club lyonnais pourrait être aligné dans une configuration tactique inédite pour son premier match dans cette compétition européenne. Selon nos informations, Bruno Genesio, l'entraîneur de l'OL, réfléchirait à la mise en place d'un 4-4-2 losange pour la première fois de la saison au coup d'envoi. Ce système avait été utilisé par ses prédécesseurs Rémi Garde et Hubert Fournier. En défense, la charnière centrale pourrait être composée d'Emmanuel Mammana et Mouctar Diakhaby tandis que Christophe Jallet occuperait le côté droit et Maciej Rybus suppléerait Jérémy Morel au poste de latéral gauche.

Tousart à droite de Gonalons ?


Au milieu, Maxime Gonalons serait placé en sentinelle avec Lucas Tousart à sa droite et Corentin Tolisso à sa gauche en relayeurs. Sergi Darder serait lui placé en pointe haute de ce milieu en losange, en soutien d'un duo d'attaquants formé par Alexandre Lacazette et Nabil Fekir. L'utilisation de ce système, parfois employé en cours de match cette saison, pourrait notamment se justifier par le manque de solutions offensives sur le banc en cas d'utilisation du 4-2-3-1 qui a été également travaillé en amont de cette rencontre. Avec la blessure de Mathieu Valbuena et la non-qualification de Memphis Depay en Ligue Europa, l'OL dispose seulement de quatre attaquants: Fekir, Lacazette, Ghezzal et Cornet. Retour du 4-4-2 losange ou continuité du 4-2-3-1? Bruno Genesio devrait livrer sa réponse dans quelques heures maintenant. Mais la tendance pencherait vers la première solution...

L'équipe probable : Lopes - Jallet, Mammana, Diakhaby, Rybus - Tousart, Gonalons (cap), Tolisso - Darder - Lacazette, Fekir

La pression, les Lyonnais assurent ne pas la sentir

Football365.fr

Malgré un début d’année cauchemardesque, l’Olympique Lyonnais assure ne pas paniquer avant son déplacement à Alkmaar en Ligue Europa ce jeudi (21h05). En conférence de presse, Maxime Gonalons et Bruno Genesio ont joué les pompiers. Mais l’enjeu est vraiment de taille pour les Lyonnais.

Ils ont beau avoir perdu cinq de leur huit matchs en 2017, les Lyonnais la jouent cool. En conférence de presse mercredi, en marge de leur seizième de finale aller de Ligue Europa à Alkmaar, Bruno Genesio et Maxime Gonalons ont arboré des sourires complices. Les deux hommes sont rodés à l’exercice et en maîtrisent les codes. Au-delà des attitudes, les mots aussi sont bien choisis. Même s’ils viennent de perdre à Guingamp en championnat, une semaine après avoir été humiliés à Saint-Etienne, les Lyonnais assurent ne pas ressentir de pression. Et tant pis si la C3 est leur dernier grand objectif de la saison. Celui qui peut la sauver, tout simplement.

Genesio : « Un entraîneur qui n’a pas de résultats risque gros »


« On avait une ambition en Ligue des Champions mais on garde une grosse envie de faire quelque chose en Ligue Europa. Les objectifs sont élevés. On traverse une période difficile. Cette compétition est donc un vrai objectif », répète capitaine Gonalons. « Il y a une pression car il faut toujours gagner mais pas plus que ce qu’on a vécu jusqu’à aujourd’hui », assure de son côté son entraîneur. Questionné sur son cas personnel, Bruno Genesio est resté très policé. « Un entraîneur qui n’a pas de résultats et qui n’est pas dans les objectifs risque gros. Que ce soit moi ou un autre entraîneur ailleurs. Ce n’est pas nouveau et on vit avec. Je fais mon travail à 100% et je suis motivé à 100% pour bien le faire jusqu’à la fin de la saison. On fera ensuite les bilans au terme de celle-ci. Je ne suis pas obsédé par l’idée de me dire que je suis menacé ou par celle de savoir si je risque ma tête à la fin de la saison. »

Genesio : « La route est longue »


Il n’empêche qu’une nouvelle contre-performance aux Pays-Bas jeudi soir pourrait faire changer de ton le président Jean-Michel Aulas, qui n’hésite pour le moment pas à monter en première ligne pour défendre joueurs et entraîneur. Un président qui rêve d’un sacre européen. « La route est longue, il y a de belles équipes », nuance Bruno Genesio, tout de même convaincu que l’OL « peut envisager un bon parcours ». Passé tout près de la qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, Lyon débute sa deuxième vie européenne à Alkmaar. « On a parlé de l’AZ avec Memphis. Il m’a dit que ce n’était pas une équipe du Top 3 mais capable de nous concurrencer sur un match… » Un profil à la Saint-Etienne. A la Lille, ou à la Guingamp. Autant de mauvais souvenirs récents pour le club rhodanien. Mais la pression, elle glisse.

Gonalons : « La Ligue Europa est un vrai objectif »

Football365.fr

Maxime Gonalons, que connaissez-vous de votre adversaire, l’AZ Alkmaar ?
On est quelques-uns à avoir fait un match de Ligue des champions à Amsterdam il y a quelques saisons mais Alkmaar, c’est une ville qu’on ne connaît pas. De ce que l’on a pu voir, c’est une équipe qui est quatrième de son championnat derrière le trio de tête classique (PSV, Ajax, Feyenoord), qui vient également de remporter son dernier match. S’ils sont là, c’est qu’ils ont du potentiel.

Jean-Michel Aulas a encore évoqué une victoire en Ligue Europa pour rallier la Ligue des Champions le week-end dernier, après votre défaite à Guingamp…
Oui, les objectifs sont très élevés à l’OL. Que ce soit en championnat ou dans les Coupes, on traverse une période difficile alors forcément, la Ligue Europa, c’est un vrai objectif. C’est une compétition qu’on connaît bien au club pour l’avoir disputé en 2014. On sait qu’il y a des étapes à franchir, qu’il y a de grosses équipes. Il faudra se mettre minable à chaque rencontre pour espérer aller le plus loin possible.

Gonalons : « On a bien conscience que les résultats sont négatifs… »


Comment évaluez-vous votre équipe actuellement ?
Comme je l’ai dit, c’est une période difficile vu qu’il y a une crise de résultats. Quand on voit nos résultats depuis le début de l’année, forcément, c’est négatif. On en a bien conscience mais dans le jeu, on a quand même retrouvé de bonnes choses, notamment lors du dernier match. Malheureusement, on s’est fait tuer sur deux occasions… Il faut garder notre philosophie et faire attention à la perte du ballon, avoir une meilleure réflexion, être plus intelligent dans nos placements. Il faudra vraiment faire attention en Coupe d’Europe parce que l’intensité est plus élevée.

Quel résultat serait bon pour l’OL jeudi soir ?
Déjà de l’emporter… On verra bien comment ça se passera mais il faut se donner le maximum de chances en vue du retour.

MU-ASSE, Rafael sort son écharpe de supporter

Foot01.com

Dans sa confrontation contre Manchester United, en 16e de finale de l'Europa League, l’AS Saint-Etienne pourra compter sur le soutien du foot français… sauf à Lyon bien sûr.


En tant que rivaux des Verts, les Lyonnais se changeront en Red Devils pour le match aller ce jeudi (21h05). A commencer par les anciens Mancuniens Memphis Depay et Rafael. Forfait pour la rencontre face à l’AZ Alkmaar (19h), le latéral droit a prévu de regarder l’ASSE à la télévision avec deux bonnes raisons de souhaiter une victoire anglaise.

« Elle s’annonce très intéressante. Les deux Pogba vont s’affronter, ce n’est pas banal, a confié le Brésilien au Progrès, lui qui ne compte pas manquer une minute de cette partie. Oui, bien sûr, et je vais supporter Manchester. J’ai joué là-bas et je porte aujourd’hui le maillot de l’OL. Vous voulez que je supporte qui ? Si l'ASSE peut se qualifier ? Ce sera difficile et la logique veut que ce soit Manchester. C’est ce que je pense aussi, mais dans le foot, rien n’est impossible. » Autant dire que la soirée s’annonce passionnante chez Rafael.

Cet échec en attaque que le staff ne digérerait pas

Foot01.com

La concurrence s’est accrue en attaque cet hiver avec l’arrivée de Memphis Depay, en plus du retour rapide de la CAN de Rachid Ghezzal, et de la montée en puissance de Mathieu Valbuena. Résultat, Maxwel Cornet a vu son temps de jeu diminuer. Mais contre Alkmaar en Coupe d’Europe, pas de Valbuena blessé, ni de Depay non qualifié, et l’ancien messin devrait pouvoir en profiter pour se montrer. Car pour l’heure, Cornet, qui avait montré des qualités prometteuses lors de sa première saison pleine avec l’OL (11 buts en 36 matchs toutes compétitions confondues), peine à confirmer et à franchir un cap. Ses entraineurs en sont bien conscients, mais à l’image de ces déclarations de Gérarld Baticle dans L’Equipe, ils misent beaucoup toujours sur lui, et ne le voient pas échouer.

« A chaque fois qu’il joue, il a quasiment 70 % de nouveautés autour de lui. Forcément, au niveau des repères, c’est plus compliqué. Mais je crois en lui. Je serais vraiment déçu qu’il n’y arrive pas », souligne le responsable des attaquants du club rhodanien, qui sait que Bruno Genesio peste surtout contre l’irrégularité de Cornet, qui n’a, rapellons-le tout de même, que 20 ans.


Mis à jour ( Jeudi, 16 Février 2017 15:42 )
 

Partager cet article